3 bonnes nouvelles parisiennes qui donnent le sourire (18-24 nov)

© Shutterstock - Rrrainbow

T'en as marre de lire des nouvelles déprimantes ? Ne désespère plus. Chaque lundi on te propose trois bonnes nouvelles parisiennes qui vont te nourrir d’optimisme. Ici, pas une seule news négative ou démoralisante. Du positif, rien que du positif !

1. Paris vote la fin des animaux sauvages dans les cirques

Terminé, les tigres, lions, singes et éléphants dans les cirques ! Après des années d’exploitation au nom des bonnes vieilles traditions françaises, les animaux sauvages gagnent enfin un peu de liberté. À Paris en tout cas, puisque les cirques qui proposent des numéros avec des animaux sauvages, se déplaçant de ville en ville avec leur cortège de cages et d’animaux malades et déprimés, ne seront désormais plus autorisés dans la capitale. Les autres devront obligatoirement renoncer aux numéros avec animaux sauvages s’ils veulent se produire dans la capitale à partir de l’année 2020. Un modèle à suivre !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fondation 30 Millions d'Amis (@30millionsdamis) le



2. Un terrain de chasse racheté pour devenir une réserve naturelle

La nouvelle a déchaîné les réseaux sociaux. En l’espace de quelques jours, des personnalités se sont mobilisées pour aider l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) à acquérir 500 hectares de terrain de chasse pour le transformer… en réserve naturelle. L’association est ainsi certaine de pouvoir mettre fin aux pratiques de chasse, destruction des habitats, prélèvements inconsidérés, absence de grands prédateurs et dérangements qui appauvrissent la zone en biodiversité. Avec un but, celui de ne rien faire et de laisser la nature reprendre ses droits, une gestion non-intrusive qui laisse libre cours à la vie, tout simplement, de se réinstaller.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ASPAS (@aspasnature) le



3. Plus de tickets de caisse à moins de 10 € 

À partir du 1er février 2020, le gouvernement compte interdire la délivrance systématique de tickets de caisse pour les achats inférieurs à 10 €. Depuis des décennies, ce petit bout de papier automatiquement offert à la suite de chaque achat a certes fait ses preuves dans le cas où un remboursement était nécessaire, mais hormis ces rares cas de figure, il est le plus souvent inutile et représente un déchet qui pourrait être évité. Bien sûr, il sera toujours possible d’avoir un ticket de caisse si on le demande, mais celui-ci ne sera plus délivré automatiquement. Pour une somme inférieure à 20 €, ils pourraient être amenés à disparaître en 2021, et pour ceux de moins de 30 €, en 2022. Enfin une bonne initiative pour l’environnement.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par zdechet (@zerodechet_) le

À plus pour de nouvelles aventures !

Fin des articles