5 good news parisiennes qui donnent le sourire cette semaine (1-7 juin)

5 good news parisiennes qui donnent le sourire cette semaine (1-7 juin) ©agustavop

Vous en avez marre de lire des nouvelles déprimantes ? Ne désespérez plus. Pour vous remonter le moral en ces temps difficiles, la rédac’ vous a déniché cinq bonnes nouvelles qui vont vous nourrir d’optimisme. Ici, pas une seule news négative ou démoralisante. Du positif, rien que du positif !


1. Réouverture des terrasses de cafés, bars et restaurants

L’Île-de-France passe enfin en mode orange. Grâce au ralentissement de l’épidémie, à partir de mardi 2 juin, les cafés, bars et restaurants pourront rouvrir leurs terrasses, et ça, ça donne vraiment le sourire ! La phase 3 du déconfinement sera abordée le 22 juin, date à laquelle les établissements pourront potentiellement nous accueillir à l’intérieur. Reste à savoir sous quelles conditions.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Saint Germain des Pres (@saintgermaindespres_org) le


2. Le prix de l’immobilier baisse à Paris

Depuis plusieurs années, les prix à l’achat des logements parisiens ne cessent de grimper. Tant et si bien qu’on se retrouve vite démoralisé lorsque l’envie folle de devenir propriétaire nous caresse l’esprit. Mais depuis le début du confinement, un miracle s’est produit : le prix de l’immobilier a enfin baissé ! Une première depuis bien longtemps. Le site Drimki, spécialiste dans l’estimation immobilière en ligne, affirme que le prix des logements a baissé de 5 % dans la capitale, dès le 16 mars en raison du confinement. S’il fallait prévoir au début de l’année 13 070 €/m2 en moyenne pour s’offrir un bien en plein centre de la capitale, il faut désormais compter 11 581 €/m2. Une jolie baisse de presque 1 500 € par m2 !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pierres De Paris (@agencepierresdeparis) le


3. La rue de Rivoli officiellement reservée aux vélos

Il règne comme un doux parfum de tranquillité sur la capitale. Pour désengorger les transports en commun et favoriser la pratique du vélo, la Ville de Paris planche actuellement sur un schéma de pistes cyclables éphémères qui viendraient doublonner les lignes de métro. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a d'ailleurs officialisé la transformation de la rue de Rivoli en piste cyclable. Ce grand axe de près de 3 km qui traverse le cœur de Paris d’est en ouest est désormais interdit aux voitures, au moins le temps de se débarrasser de l’épidémie de Covid-19. Les bus, taxis et autres véhicules d’artisans pourront continuer de circuler. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ?? Conexão Paris ?? (@conexaoparis) le


4. Des mesures pour protéger la biodiversité des jardins parisiens

Depuis la mise en place du confinement, les signes de la nature réinvestissant le milieu urbain sont nombreux. La biodiversité a repris ses droits en toute tranquillité dans les parcs, jardins et cimetières parisiens. La Ville de Paris entend bien protéger ces écrins de nature sur le long terme grâce à la mise en place de plusieurs mesures, dont la création de lieux de nidification, le développement de la flore locale ou encore, la création de micro-habitats naturels pour les insectes et les oiseaux. Des panneaux pédagogiques seront même installés devant tous ces espaces pour nous informer de la présence d'espèces protégées.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marie (@toony09) le


5. La famille de renards peut rester au Père-Lachaise

C’est une histoire qui finit bien. Depuis fin avril, période à laquelle les renards et renardeaux qui vivaient au Père-Lachaise ont été aperçus par le conservateur du cimetière, la Mairie de Paris envisageait de devoir les déplacer. Désormais, c’est confirmé, la petite famille peut rester y vivre sans déconfinement forcé, et on espère secrètement pouvoir apercevoir de loin les bébés âgés d’à peine deux mois… sans les déranger, bien sûr.

Fin des articles