Une asso recherche des nouvelles familles pour une centaine de chèvres et moutons rescapés

  • Sarah Leris
  • News
  • Publié le 29 Novembre 2022 à 18h40
© Tim Marshall

Tout le monde peut avoir un lapin, un chien ou un hamster, mais qui n’a jamais rêvé d’une chèvre ou d’un mouton de compagnie ? L’annonce est très sérieuse et vient d’une association de protection animale qui vient de réaliser le sauvetage d’une centaine d’animaux.

Et si ton prochain animal de compagnie était… une chèvre ou un mouton ? Depuis plusieurs années, l’asso Règne Animal réalise des sauvetages d’animaux en danger et s’occupe de leur trouver une nouvelle famille aimante et bienveillante. Et sans refuge en dur, tout repose sur les adoptants, à la manière de ces sauvetages de bébés chèvres en début d’année, réalisés par des bénévoles dans une chèvrerie pour leur éviter l’abattoir.

Cette fois encore, l’association lance un appel à l’aide. Un nouveau sauvetage vient d’être effectué, et une centaine de moutons et de chèvres ont été recueillis à la suite de lourdes maltraitances de la part d’un éleveur. Autant de petites boules de poils et de laine en attente d’une nouvelle famille qui saura leur donner l’amour qu’elles méritent. Une cinquantaine de chèvres adultes (en famille d’accueil à Versailles) et une cinquantaine de moutons adultes (dans le 77), donc, qui ont suffisamment souffert et ne seront confiés qu’à condition de n’être que des animaux de compagnie. Car pour un mouton comme pour une chèvre, une vache ou un cochon, la vie est rarement douce lorsqu’ils sont utilisés pour leur laine, leur lait ou leur viande dans l’industrie agroalimentaire. C’est là qu’intervient Règne Animal, en leur offrant une seconde chance après qu’ils ont connu l’horreur.

Parmi les autres critères non négociables, un grand terrain clôturé (environ 1500 m2) pour que nos amis puissent gambader en paix et profiter de leur nouvelle vie, libres de tout tracas, et qu’ils soient adoptés (par deux minimum, sauf pour les personnes qui en ont déjà). Le reste, ce n’est que de l’amour.

Pour les intéressés, contactez Règne Animal sur Facebook.

Fin des articles