5 questions que l’on se pose tous sur la grève

© MarioGuti

Elle n’a pas encore commencé. Pourtant la grève illimitée annoncée à partir du 5 décembre suscite déjà l’inquiétude des Parisiens. On fait donc le point avec vous sur les nombreuses interrogations.


Si la journée du vendredi 13 septembre était qualifiée de vendredi noir pour tous les Parisiens gênés par la grève, le mois de décembre sera sûrement pire… Suite à la très forte mobilisation des salariés de la RATP, plusieurs organisations syndicales ont publié un communiqué dans lequel ils lancent un appel à une première journée de grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites le jeudi 5 décembre. La grève sera reconductible sans date de fin de mouvement et pourra donc s’étendre jusqu’en 2020…

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @geocouette.jpeg le


1. Quelles lignes de métro pourrai-je utiliser ?

Comme vous le savez, il n’y aura pas de service minimum. La RATP a d'ailleurs prévenu que la mobilisation sera aussi forte que le 13 septembre dernier, où le trafic était quasi nul, mais affirme que deux lignes fonctionneront cependant. Il s’agit des lignes 1 et 14, toutes deux automatisées. Pourtant, si l’afflux de passagers est trop important, elles pourront être fermées. Dernière condition, si la RATP trouve le personnel disponible nécessaire, les lignes 4 et 7 seront peut-être ouvertes…


2. Devrais-je payer mon pass Navigo ?

Alors que Valérie Pécresse a demandé le remboursement des usagers en cas de service minimum non garanti, Île-de-France Mobilités a affirmé que les passagers devront quand même payer leurs pass. « Le remboursement des voyageurs en cas de service minimum non respecté... si ça se faisait, ce serait après coup », explique Île-de-France Mobilités à Actu Paris. Les abonnés devront donc payer le pass Navigo pour le mois de décembre malgré la grève illimitée.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par DRIPS (@drips__) le


3. Peut-on me refuser du télétravail ?

Si votre job est éligible au télétravail, c’est-à-dire si la technologie employée par votre entreprise vous permet de travailler à distance, alors vous avez une chance de convaincre votre patron pour vous laisser travailler chez vous le temps de la grève. Cependant, rien ne l’oblige à accepter le télétravail (sauf s’il est stipulé dans un accord collectif ou une charte). Sinon, vous pourrez demander un avenant au contrat de travail ou simplement obtenir un accord écrit de votre employeur.

4. Peut-on me forcer à poser un jour de congé ?

Tous ceux qui ne pourront pas télétravailler pourront bien évidemment demander à poser un RTT ou un jour de congé. En revanche, l’employeur n’est pas dans l’obligation de l’accepter et il ne pourra en aucun cas vous forcer à poser un congé.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @leaah_o le


5. Combien de temps la grève va-t-elle durer ?

C’est la grande question. Si on ignore exactement combien de temps la grève va durer, il faut savoir qu’elle est reconductible par périodes de 24h à la RATP et à la SNCF. Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé « préparer un plan de transports pour les 5, 6, 7 et 8 décembre ». Le 5 décembre en fin de journée, nous saurons si la grève est reconduite dans les transports. En ce qui concerne le reste du mouvement, une grande intersyndicale a prévu de se réunir ce vendredi 6 décembre. Affaire à suivre…

Fin des articles