Une salle pour tout casser ouvre à Paris, venez vous défouler !

© Xinhua/Martin Zabala

Si vous avez passé une (très) mauvaise journée au taf, que vous venez de vous faire larguer ou que tout simplement vous avez un sale caractère êtes de nature colérique, les Anger Rooms pourraient bien représenter un exutoire à ce trop-plein d'anxiété et nettement apaiser vos relations sociales. 


Le concept est tout droit sorti du Japon, puis s'est multiplié aux quatre coins du monde : qu'on les appelle Rage Room à Toronto, Anger Room à Dallas ou plus récemment Fury Room à Paris, ces salles-défouloirs proposent, moyennant quelques dizaines d'euros, d'assouvir vos pulsions destructrices.

Dans la Fury Room parisienne par exemple, située entre les métros Bonne Nouvelle et Strasbourg-Saint-Denis, vous passez de 10 à 30 minutes dans la salle éponyme selon la formule choisie : de "troublemaker" à "madness" en passant par "chaos". A votre guise, cassez (vêtu(e) tel un parfait hooligan) assiettes, bouteilles, écrans, meubles et autres briques « dans un lieu sûr et hors de tout jugement » peut-on lire sur le site. 

Concernant l'éventuel gaspillage, ne criez pas au scandale : les objets utilisés sont en route pour la déchetterie et seront recyclés après votre petite séance perso. La promesse d'un bon moment de défoulement en somme (et éco-responsable pour le coup).

Pour les professionnels, les entreprises MadCityZen ou 10Torsions organisent (entre autres) des sessions de teambuilding sobrement intitulées "Destruction constructive" pour resserrer les liens avec vos collègues et extérioriser le stress dû à l'activité professionnelle : « Les équipes sont invitées à brainstormer sur tous les thèmes négatifs pour éliminer les mauvaises habitudes, briser les tabous, faire table rase du passé pour innover, penser hors cadre et se dépasser. Grâce à cette décharge d’énergie, l’expression est facilitée, l’innovation est menée plus loin, la réflexion s’élargit », peut-on lire sur le site de MadCityZen.

L'animation comprend aussi une séance de "reconstruction", qui consiste en un atelier de mosaïque réalisé avec les débris des objets cassés. 

A vos hâches, prêts, partez ! 

Fin des articles