Des centaines de kilomètres de bouchons paralysent l’Ile-de-France

Décidemment, aucun moyen de quitter Paris ce week-end... Avec 400 kilomètres de bouchons relevés en Ile-de-France à 16h20 et un trafic deux fois plus dense que la moyenne habituelle, c'est une ambiance tendue qui attend les usagers sur les routes. 

Mercredi soir, 550km de bouchons avaient été recensés peu après 18h30. Si on peut croire que beaucoup ont voulu fuir l’éventuelle pagaille engendrée par la grève, les Parisiens semblent s’être suffisament organisés pour que cette premiere journée se passe sans encombre.

Mais aujourd’hui, c’est avec une tout autre ambiance que certains ont pris la route, puisque la circulation est deux fois plus dense que la moyenne.
Avec déjà 400 km de bouchons, un trafic considérables qui ne cesse de croitre, on vous déconseille de prendre le risque de rester coincés entre les klaxons. 

©THOMAS COEX / AFP

Trafic exceptionnel pour cette heure, les perturbations sont particulièrement fortes dans l'est de l'Ile-de-France, avec près d'une heure pour traverseraller de Bagnolet à Clignancourt. En cause, des accidents qui se multiplient et des pannes de poids lourd sur les routes, sans compter ceux qui partent en week-end ou qui rentrent chez eux en fin de journée. 

Particulièrement dense sur de larges portions du périphérique et la A86 tout autour de Paris, l'A1 au nord, la A6B au sud, la N118 en Essonne et la N184 pour le Val-d'Oise sont également encombrées. 

De quoi être totalement cerné ! 

Fin des articles