D'aventurier à ministre, Nicolas Hulot en 6 moments télé

Ça y’est, c’est officiel, Nicolas Hulot vient d’être nommé ministre d'Etat en charge de la Transition écologique et solidaire au sein du gouvernement d'Edouard Philippe. L’ancien animateur télé se lance un nouveau défi. Même pas peur ! Cet aventurier a déjà montré ce qu’il avait dans le ventre. La preuve en images.

 

Belle prise pour Macron ! L’ex-animateur d'Ushuaïa rejoint le nouveau gouvernement. Un poste que l’homme de 62 ans avait refusé à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. En 2002, il travaille en tant que conseiller de l’ombre, inspirant notamment l'un des auteurs du fameux discours prononcé par le chef de l'État au Sommet de la Terre de Johannesburg : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. » En 2007, il réussit à faire signer son pacte écologique à tous les candidats à la présidentielle. En 2012, il tente de se présenter aux élections mais se heurte à la victoire d’Eva Joly à la primaire des écologistes. En février 2016, après avoir assuré sa mission d'envoyé spécial pour la planète auprès de François Hollande, en préparation de la COP21, il refuse d’intégrer le gouvernement Valls.

Celui qui a créé sa propre fondation pour la nature et l’homme, pour qui Macron est un « vote de raison », « pas d'adhésion », et qui s’oppose au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est attendu au tournant. Fini les combinaisons de plongée, les attirails de parachutiste, les casques à la Top Gun et les airs de blogueur teenager : on enfile le costard Nico ! Mais avant, on se repasse le meilleur de sa carrière sur le petit écran. En mode Martine à la plage.

 

Nicolas vomit dans un avion de chasse russe. On espère cependant qu’il supporte bien les vols long-courriers : être ministre, ça fait plutôt voyager.

 

Nicolas n’a plus de moteur et panique dans le vide. Ah, les instants de solitude…


Nicolas se gamelle grave. Cela dit, après la « bravitude » de Ségolène Royal, ta prédécesseure, t’as de la marge !

 

Nicolas flippe devant un requin qui vient de se faire pincer les fesses. C’est pas le premier requin que tu croiseras Nico, ils ont les dents affutés les politiques. Attention à ne pas couler dans le grand bain !

 

Nicolas fait un doigt d’honneur sans faire exprès au nouveau président Macron. Soit, le « casse toi pov’ con » en message subliminal. C’est fort, très fort.

 

Nicolas fait le buzz avec un sa vidéo Break the internet. Son but : sensibiliser aux changements climatiques et inciter les gens à signer la pétition « Chefs d'Etat, osez! ». Finalement Nico, peut-être que tu vas regretter ta chambre de blogueur avec ton papier peint panda, ta guitare et ton djembé.

 

Allez, bon courage !