6 choses à ne jamais commander au resto selon les chefs

  • Laura
  • Insolite
  • 15/11/2016

En voilà un titre intriguant… Alors qu’on vous dévoilait il y a peu les 8 recettes typiques de bistrot rarement faites maison, voilà maintenant que les chefs eux-mêmes se mettent à nous déconseiller certains plats. Infos inquiétantes ou conseils rassurants ? On vous laisse juger cette liste.


 

Du poisson le lundi

Dans son livre Kitchen Confidential : Adventures in the Culinary Underbelly, le chef mondialement connu Anthony Bourdain écrit qu’il ne commande jamais de poisson le lundi. Pourquoi ? Parce que la plupart des restaurants commandent leur poisson frais le jeudi ou le vendredi en prévision de l’affluence du week-end. Un poisson pêché il y a 4 ou 5 jours ? Nt nt, mauvaise idée. A moins qu’il soit surgelé, ce qui n’est pas forcément mieux.

 

Du bœuf de Kobe

La meilleure viande du monde ? La plus chère surtout ! Et quand elle est servie dans un restaurant, n'en parlons pas… Ce serait dommage de s’enthousiasmer à l’idée de goûter une mini portion de viande à un prix exorbitant alors qu’il existe de nombreux plats délicieux eux aussi et bien plus rationnels en termes de prix et de quantité. Et si par chance vous tombez sur une restaurant qui propose du bœuf de Kobe à peine plus cher que son steak traditionnel, inutile de vous arrêter, c’est sûrement une arnaque.

 

Du poulet en entrée

De nombreux chefs désavouent les plats à base de poulet car ils ont tendance à être moins créatifs et pourtant pas moins chers. En plus, les portions sont souvent doublées voire triplées, ce qui nous incite à trop manger. Au restaurant, préférez des plats plus fins et originaux, qui ne vous resteront pas sur l’estomac.

 

Un steak bien cuit

Un chef a récemment soulevé un grand débat sur Reddit, en listant les raisons pour lesquelles il ne vaut mieux pas demander une cuisson trop forte pour ses viandes. Il explique premièrement que chaque viande requiert une cuisson particulière difficile à deviner pour un néophyte, mais que les chefs apprennent à maîtriser en école. Si vous allez contre cet avis professionnel, vous risquez de ruiner votre plat, en même temps que le travail de l’éleveur, du boucher et du cuisinier. Si vous n’aimez pas la viande saignante, le chef conseille d’opter pour un autre plat, tout simplement.

 

Un plat modifié

Christopher Faulkner, chef au Solomon & Kuff, conseille : « A moins que vous soyez allergique à quelque chose, ne demander jamais à ce que tel ou tel ingrédient soit remplacé par un autre dans votre plat. Dans un bon restaurant, le chef maîtrise les mariages de saveurs ». Ce serait donc bien dommage de ne pas lui faire confiance. Surtout que certains aliments que vous détestez habituellement peuvent encore vous surprendre suivant la recette. Soyez un peu plus aventureux bon sang !

 

Autre chose que la spécialité du chef

Selon Michael Armstrong, directeur de l’hôtel New York's Dream Downtown, le must serait de repérer dans chaque restaurant la spécialité de la maison, en se fiant par exemple au plat signature ou au plat du jour. Pour préciser son propos, Michael Amstrong conseille de « rester à l’écart des pâtes dans une pizzeria, du poisson dans un steakhouse, du poulet teriyaki dans un restaurant de sushis, etc. ». De la pure logique en soi.

Fin des articles