8 plats typiques de bistrot rarement faits maison

On n'est pas dupes, on sait que le surgelé n'est jamais loin quand on va au bistrot. Mais au fond de nous, on a toujours ce petit espoir que notre plat ait été concocté avec amour par le cuisinier derrière ses fourneaux. Surtout en France, temple de la gastronomie ! Eh bien, on ferait mieux de se méfier un peu plus. Le site capital a fait une sélection de huit plats "typiquement" français qui sont en fait rarement faits maison, et des marges que les restaurateurs se font dessus. Autant rester chez soi !

Le confit de canard

Véritable spécialité du Sud-Ouest, on retrouve ce plat sur de nombreuses cartes de cafés parisiens. Le confit de canard est un plat qui prend du temps : la viande est mise au sel 24 heures, cuite pendant deux heures, refroidie, puis on la fait revenir. Pour savoir si celle que vous mangez sort d'une boite de conserve, « Secouez la cuisse. Si la viande tombe, c'est de la conserve », explique le chef Xavier Denamur.

Prix de vente : 14 euros / Coût de revient : 2 euros 8-plats-typiques-de-bistrots-rarement-fait-maison-Confit-de-canardchuchu9229

La soupe à l'oignon

Reine des entrées dans toutes les brasseries parisiennes, la soupe à l'oignon est un classique qu'on prend souvent pour se réchauffer. Or selon le chef Xavier Denamur, dans « 80% des cas, c'est du lyophilisé ». Eh oui, un kilo de poudre à seulement 11 euros suffit pour remplir une quarantaine d'assiettes ! Si les oignons sont « petits ou translucides, la soupe n'est pas maison », selon le site capital.

Prix de vente : 8 euros / Coût de revient : 0,80 euros

8-plats-typiques-de-bistrots-rarement-fait-maison-soupe-a-loignonninelle

Les escargots de Bourgogne

Ce qu'on aime le plus avec les escargots, c'est cette bonne sauce au beurre persillé. Prenez garde, si l'odeur de beurre persillé est forte, il est fort probable qu'il s'agisse d'un arôme artificiel utilisé dans les escargots précuisinés surgelés. Selon Marie Taillard, de la DGCCRF, citée par capital, « Certains utilisent des achatines, mollusques africains caoutchouteux, dans de fausses coquilles ». Sympa !

Prix de vente : 8 euros / Coût de revient : 1,60 euros

8-plats-typiques-de-bistrots-rarement-fait-maison-escargotgeorgianaepure

La piperade

Cette spécialité basque à base d'oignons, poivrons rouge, piments d'Espelette et tomates accompagne nos poissons et nos viandes, et est souvent faite avec du jambon de Bayonne. Mais celle que vous mangez au bistrot n'a souvent pas été faite avec les légumes du jardin, ni mijotée pendant de longues heures ! L'indice pour savoir si elle n'est pas faite maison : l'aspect du jambon de Bayonne.

Prix de vente : 11 euros / Coût de revient : 1,10 euros

8-plats-typiques-de-bistrots-rarement-fait-maison-Piperadelebistronomique

La crêpe bretonne

Une crêpe, c'est pas sorcier à faire, et en plus c'est bon marché. De la farine, du lait, un œuf, du jambon et du gruyère, ça coûte pas un bras ! Il n'empêche, ça coûte nettement moins cher quand c'est fait avec de la farine chinoise, du jambon bas de gamme et du gruyère surgelé.

Prix de vente : 6,50 euros / Coût de revient : 1,20 euros

8-plats-typiques-de-bistrots-rarement-fait-maison-crepe-bretonnemel_munoz8

Les quenelles de Lyon

Je sais pas pour vous, mais les quenelles ça me rappelle des mauvais souvenirs de cantine. Quoi qu'il en soit, certains en raffolent. Pourtant, elle sont souvent faites industriellement, alors que les ingrédients sont assez basiques : lait, beurre, farine, œuf et brochet ! Beaucoup préfèrent les acheter en conserve, à 11,50 euros les 80, c'est vrai que ça fait des économies !

Prix de vente : 18 euros / Coût de revient : 1,10 euros

8-plats-typiques-de-bistrots-rarement-fait-maison-quenellestowellroger

Le cassoulet

Véritable spécialité du Languedoc, ce ragoût de haricots blancs secs à base de confit de canard, de lard, de couenne, de jarret de porc et de saucisses est rarement fait maison. « Une boîte de 4 kilos à 15 euros suffit à garnir dix assiettes » selon capital. Le conseil du chef David Prevel :  « Si le plat contient des manchons et pas de cuisses et que la chapelure n'est pas gratinée, méfiance ».

Prix de vente : 16 euros / Coût de revient : 1,50 euros

8-plats-typiques-de-bistrots-rarement-fait-maison-cassouletaprilbloomfield

La bouillabaisse

Ce plat traditionnel de Marseille est composée d'une soupe de poissons que l'on mange avec des croûtons de pain tartinés souvent aillés, de rouille, de poissons servis entiers et de pommes de terre. Elle coûte très chère à faire à cause des poissons de roche, indispensables à la recette. Résultat : elle n'est souvent pas faite maison !

Prix de vente : 25 euros / Coût de revient : 2 euros

8-plats-typiques-de-bistrots-rarement-fait-maison-bouillabaissegerald_passedat © cover : @ _cello_ Source : capital.fr

Fin des articles