11 astuces pour manger healthy sans se ruiner

  • Rachel
  • Food & Drink
  • 19/10/2016

On aspire tous à avoir une hygiène de vie irréprochable. Pourtant c’est loin d’être le cas pour la plupart d’entre nous. Et souvent, on met la faute sur notre maigre salaire, insuffisant pour se payer des produits de qualité. Mais saviez-vous qu’il existe des combines pour manger pas cher et healthy ? Deux termes loin d'être incompatibles... Par contre, après avoir lu cet article vous n’aurez plus d’excuse : finito le McDo.


1. Acheter des produits frais de saison, puis les congeler


Les légumes et fruits frais, c’est toujours cool, mais les prix peuvent vite grimper. L’astuce : acheter frais quand les produits sont de saison, et remplir son congèl' avec pour continuer à vous nourrir sainement le reste de l’année. Le goût et les vitamines resteront comme si c’était frais. A vous les fraises en hiver ! D'ailleurs, n'hésitez pas à vous-même acheter des produits congelés puisqu'ils gardent toutes leurs valeurs nutritionnelles. 


2. Opter pour des superfoods pas chers

Ces légumes sont remplis de bonnes choses pour la santé et ne casseront pas la tirelire :

  • les épinards
  • les carottes
  • les lentilles  
  • les poissons en conserves
  • le brocolis 

FRðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¿Légumes du soir: 🔹Purée de pommes de terre, courge blanche et sucre de canne 🔹Fleurons de brocoli délicatement cuits 🔹Haricots rouges bio en bocal 🔹Persil et basilic frais 🔹Sauce soja diluée EN🍠Veggies & starches at dinner: 🔸Mached potatoes & white squash with cane sugar 🔸Broccoli flowers barely cooked 🔸Kidney beans in glass jar 🔸Fresh parsley and basil 🔸Diluted soy sauce #vegan #végane #végétalien #mangersain #brocoli #broccoli #kidneybeans #haricotsrouges #persil #parsley #basil #basilic #pommesdeterre #potatoes #purée #puree #courge #squash #sucredecanne #canesugar #légumes #veggies #vegetables #rawtill4 #carbthefuckup

Une photo publiée par Douce Frugalité ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¿ (@doucefrugalite) le


3. Acheter en vrac pour lutter contre le gâchis

Le concept des épiceries en vrac ? Des pots en verre, en tissu ou en carton réutilisables mis à votre disposition pour doser les produits comme vous le souhaitez et les emporter chez vous. Riz, pâtes, thé, café, céréales, lait, vin… pourquoi se priver d’acheter moins cher des produits souvent de meilleure qualité ? C'est aussi une excellente manière de faire la chasse au gâchis. Eco et écolo ! 
Nos adresses :
- Opoa : Ouvert du lundi au samedi de 10h à 20h30 au 30, rue Albert Thomas – 10e
- Day by Day : 8, rue de la Michodière – 17e ; 1, rue du Général Beuret – 15e ; 70, rue de Sèvres – 7e


4. Faire pousser chez soi tout ce qu’on peut


Basilic, menthe, tomates cerises… Pas besoin d’avoir un jardin pour faire pousser ses aromates, ses bons fruits ou ses légumes. Se fabriquer un potager peut prendre un peu de temps, mais le jeu en vaut largement la chandelle. Les mini-jardins se trouvent de plus en plus facilement. Avec celui-ci, vous n’avez même pas besoin de vous en occuper (ou presque) : Lilo gère l’eau, la lumière et les nutriments de vos plantes. 


5. Recycler ses légumes préférés


Ce tuto intelligent explique comment recycler le reste de ses légumes préférés en légumes tout neufs. Une bonne façon aussi de transformer nos petits appartements tristounes en petits potagers urbains.

Une alternative au "vrai" compost pour nos petits apparts : le lombricomposteur. Avec une bonne gestion, les lombrics sont en pleine forme, et la décomposition se fait sans problème et ne dégage aucune odeur désagréable.


6. Manger moins de viande 

La viande, c'est cher, et c'est mauvais pour la planète. Le calcul est vite fait, non ? Limitez-moi donc tous ces steaks (hyper difficiles à digérer de surcroît) !


7. Faire un tour dans une épicerie exotique

Polonais, Asiatiques, Africains... que ce soit à Belleville ou Barbès, les épiceries exotiques ne manquent pas à Paris. On peut y dénicher de nouveaux produits rares souvent pas très cher, pour mettre un peu de piment dans notre alimentation. 

Reprise douloureuse #tangfreres

Une photo publiée par Nathalie Nguyen (@mellenguyen) le


8. Préparer de quoi grignotter

Pour éviter les achats impulsifs sucrés qui engendreront un pic d'insuline non voulu, prévoyez des petits snacks sains pour le goût : bananes, petites carottes, pommes, noix... 


9. Glaner sur les marchés

Au Moyen Âge, les glaneurs ramassaient les restes des récoltes. Aujourd'hui ils récupèrent les produits invendus du marchés, qui sont peut-être un peu abimés mais toujours comestibles. Si certains glanent par nécessité, d'autres revendiquent un mode de consommation alternatif et font du glanage un acte visant à lutter contre le gaspillage alimentaire. On va glaner ? 

Faites comme cet instagrameur : 

â™»ï¸Â Pas de gaspillage ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŽðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¶ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ…🍋🍐 Légumes gratuits ramassés en fin de marché à Paris avec ma copine @anjichiban et avec le choupinou 😄 Du gingembre frais 😳, des radis, du melon, des petits pois frais, citrons, courges, carottes... Etc... jetés chaque jour 😭 Non mais n'importe quoi. Miam 🍴 #zerodechet #nowaste #veggies #legumes #fruit #nomnom #marché #invendus #bonplan #paris #doitforðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ

Une photo publiée par J e s s (@kokonut_nc) le


10. Faire la cueillette à la ferme

Quoi de mieux pour se sentir proche de la nature que de ramasser ou de cueillir soi-même les fruits de la terre ? Prendre un bon bol d'air frais et non pollué pour remplir son frigo, c'est un retour au sources que chaque Parisien mérite. Petits prix, fruits et des légumes frais, dépaysement : une recette gagnante.

Les cueillettes à la ferme proches de Paris :

La ferme du Logis - Jumeauville (78580)
Les Vergers de Champlain - La Queue-en-Brie (94510)
La cueillette du Plessis - Chanteloup (77600) 

A l'automne, vous pouvez aussi faire la cueillette des champignons (pas magiques). 


11. Devenir locavore et préferer les circuits courts

Le principe : manger seulement des aliments cultivés ou produits à proximité (moins de 160 km de vous environ). Points forts : traçabilité, saisonnalité, soutien à l'économie de la région, limitation du transport et des émissions de CO2, prix justes, qualité des produits. L’Île-de-France est la première région française pour la production de persil, de cresson et de radis. Si on pense instinctivement au jambon et aux champignons, voir au miel de Paris, le meilleur de France, la première région agricole du pays a plus d'une spécialité : Brie de Meaux, Coulommiers, asperge d’Argenteuil, l’artichaut de Laon, pommes de la Brie, poires de Groslay, cerises de Montmorency, prunes de Chambourcy... Votre notre article sur le locavorisme !

Paris-region cornucopia 🍑La FAO estime que le gaspillage alimentaire produit par les consommateurs en Europe et en Amérique du Nord s’éleÌ€ve aÌ€ 95-115 kg/an et par habitant alors qu’il n’est que de 6-11 kg/an en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est. Les pertes dans ces régions sont liées aux problèmes de stockage, à la chaleur. Dans nos régions elles sont liées à l'abondance. Ma solution pour ne pas gaspiller à la maison : vider le frigo. Un frigo plein est un vortex où se perdent les mets les plus délicieux. La plupart des produits frais sur cette photo peuvent rester hors du frigo , je mange beaucoup d'aliments secs. Bref j'évite de manger trop de produits transformés avec-des-dates-de-péremption-dessus. S'il doit y avoir des pertes inévitables elles vont au compost. Ici à #lepiceriedesenvirons les herbes, fruits et légumes murs vont dans des jus, et l'été dans des sorbets. Et vous quels sont vos astuces #antigaspi ? #thegreenparisguide #ig_paris #fruits #veggies #locavore #organic #store #strawglam #basket

Une photo publiée par Green City Guide (@allegra_in_green) le