On a testé la première fromagerie vegan de France

  • Olivia
  • Découvertes
  • 09/02/2017
© Louise Bonizec

C’est quoi un fromage végétalien au juste ? Et surtout quel goût cela peut bien avoir ? Avec toute cette tendance vegan qui s’empare de Paname, il fallait bien qu’on se mette à la page. On est donc allés faire un tour dans la toute première crèmerie végétalienne de France pour en savoir un peu plus sur ce nouvel aliment qui vient chambouler nos assiettes ! 


Nous sommes rue Paul Bert, dans le 11e – quartier, il faut l’avouer, où l’on trouve pas mal d’adeptes de produits dits "healthy". Derrière le comptoir, Mary, co-créatrice avec son mari Eric, et Etienne un ami, nous accueille chez Jay & Joy, le seul et unique atelier de "vromages" en France. 

Le "vromage", c’est le nom qu’elle donne à cette invention. L’idée était de se rapprocher le plus possible du vrai fromage, mais sans son principal constituant : le lait. Car si vous ne le savez pas déjà, tout ce qui provient d’un animal est banni du régime végétalien.

jay-joy-veganL'équipe de Jay & Joy, la première crèmerie végétalienne de France : Etienne, Mary, Eric et Dimitro © Louise Bonizec

Au départ uniquement végétarienne, Mary raconte qu’elle compensait beaucoup avec le fromage. Son seul obstacle pour devenir vegan ? Cette passion pour le fromton, nous confie-t-elle. Alors pour réussir à passer ce cap, elle a décidé de créer une crèmerie végétalienne, en plein Paris, où serait fabriqué sur place le "vromage".

Mais au-delà de ce goût exacerbé pour le fromage, l’ambition de l'équipe était de « recréer cette icône de la nourriture française, pour établir un pont, s’intégrer et partager » avec les gens qui ne suivent pas ce régime végétalien. Car adopter la philosophie vegan (c'est à dire le respect de tous les êtres vivants - les humains et les animaux) peut être difficile socialement. On pose problème par exemple quand on est invité à dîner, raconte Mary.  


C’est quoi un fromage vegan ?

Qu’est-ce qu’on peut bien trouver dans un fromage végétalien, me demanderez-vous ? Comme bases sont utilisées des noix de cajou, du lait d’amande, bref des « produits qui ont des apports en gras », explique Mary.

L’équipe a élaboré plusieurs types de "vromages", déclinés en différents goûts. Le Jean à base de lait d’amande, le Joy à base de noix de cajou ou encore le Jeta à base de lait d'amande également. 

jay-joy-veganChez Jay and Joy, on trouve des "vromages", des "joyourts", des "cheesecake", déclinés en plusieurs saveurs © Louise Bonizec

A travers les vitres, on peut voir Dimitro, le « directeur du labo », en train de préparer les différents produits, car tout est élaboré sur place de façon artisanale. En plus des "vromages", sont aussi préparés des "joyourts" (réplique d'un yaourt), à base de riz, d’eau et de ferments ou encore des "cheesecakes" (y'a pas de jeu de mots). 


En bouche ça donne quoi ?

Bon on ne va pas vous mentir, nous n'avons pas eu que des bonnes surprises à la dégustation. Le Joy prairie (voisin du boursin) nous a bien plu, mais le Jean cendré (cousin du chèvre cendré) manquait un peu de goût. Quant au "cheesecake" nature, il en a conquis certains, et laisser de marbre d’autres. Celui au chocolat piment d’Espelette en revanche, nous a particulièrement séduits.

joyourt-vegan-jay-joy Le "joyourt" à base de riz © Louise Bonizec 

Enfin le Jeta (proche de la feta) nous a un peu rebutés, mais le joyourt à la coco a su rattraper le coup. A noter que la rédac du Bonbon ne compte pas de vegan, mais comme nous l’explique Mary, « même les gens non végétaliens craquent pour nos produits ! »

Dans tous les cas, n'hésitez pas à y pointer le bout de votre nez, car Mary se fera une joie de vous faire goûter tout ses différents produits, car si cette végétalienne passionnée a bien une vélléité, c'est de partager

Jay & Joy - La Crèmerie Végétale
5, rue Paul Bert - 11e