Festival Francophonie Métissée, un festival transdisciplinaire et engagé

© Myriam Saduis®Marie-Francoise Plissart

La francophonie internationale voit naître tous les jours de nombreux talents, et le Festival Francophonie Métissée s’attache, depuis plus de 20 ans et pour notre plus grand bonheur, à les mettre en avant. L’idée ? Nous livrer, chaque année, un état des lieux du monde artistique francophone, à travers une programmation pluridisciplinaire et engagée.

Cette 28e édition se déploiera autour d’installations vidéo, de films, de performances, de débats, de rencontres littéraires et de pièces de théâtre, afin de traiter des enjeux narratifs du postcolonialisme et des sémantiques coloniales. L’occasion d’ouvrir une réflexion sur la possibilité de penser, raconter et transmettre autrement.
Un DJ set de la célèbre DJ marocaine ڭليثر GLITTER ٥٥, ainsi qu’une performance chorégraphiée de Sen Koro La, ouvriront les festivités. Durant tout le festival, l’on pourra également découvrir des séries de vidéos, comme celle d’Anne Thuot, You will be missed, abordant la question des œuvres d’art volées en Afrique, ou celle de Sammy Baloji, Pungulume, à travers laquelle on découvre l’impact d’un groupe d’Américains sur un village africain et sa culture.

© Antoine Henault

Côté théâtre, le festival accueillera une programmation 100% féminine avec d’une part NinaLisa – une odyssée théâtrale et musicale autour de la vie militante de Nina Simone et de sa fille –, mise en scène par Thomas Prédour et Isnelle da Silveira, et d’autre part Final Cut, dans laquelle la metteuse en scène, Myriam Saduis, raconte sa vie et met en exergue la haine des Européens pour les indigènes des pays colonisés. Un récit vif, documenté et millimétré, déjà fortement récompensé.

« Mais le temps fort de cet évènement reste, sans conteste, la Quinzaine du cinéma francophone, qui propose une sélection inédite de films en avant-première, le plus souvent en présence de la réalisatrice ou du réalisateur. Un voyage cinématographique contemporain à travers 15 pays de la Francophonie, du Sénégal au Maroc en passant par le Burundi, le Luxembourg, la Belgique ou la Tunisie, que l’on se réjouit de proposer aux spectateurs. », nous confie Stéphanie Pécourt, nouvelle directrice du Centre.

Atlantique, le magnifique film de la réalisatrice Mati Diop et Grand Prix du Jury cette année à Cannes, fera l’ouverture du festival, suivi de près par Fatwa de Mahmoud Ben Mahmoud, E’ville de Bob Nelson Makengo, ou encore Le miracle de Saint-Inconnu, d’Alaa Eddine Aljem (Semaine de la Critique, Cannes 2019).
Un bien joli programme donc, qui fait de ce Festival Francophonie Métissée, LE festival de la rentrée à ne pas rater !

Festival Francophonie Métissée
Centre Wallonie-Bruxelles
Salle d’exposition : 127, rue Saint-Martin – 4e
Cinéma & spectacles  : 46, rue Quincampoix – 4e
Du 24 septembre au 11 octobre 2019

Fin des articles