Le Coconut Festival pose pour la dernière fois ses valises dans l'abbaye de Saintes

  • Sarah Leris
  • Festivals & Concerts
  • Publié le 31 Août 2022 à 12h40
© Antoine Jahier

S’il ne fallait garder qu’un cadre exceptionnel pour l’été indien, ce serait l’Abbaye aux Dames de Saintes en Charente-maritime. C’est dans ce lieu historique, qui accueille un conservatoire à l’année, que le Coconut pose ses valises chaque année le temps d’un week-end de septembre. Spoiler : c’est beau. Très beau.

C’est un de ces secrets bien gardés que se refilent sous le manteau les habitués. À quelques mètres au-dessus du fleuve de la Charente, dans une abbaye du XIVe siècle en pleine ville médiévale de Saintes, a lieu chaque année un festoche à taille humaine. Imagine un peu : une scène installée au milieu du cloître à ciel ouvert pour un côté intimiste comme nulle part ailleurs, des pierres vieilles de plusieurs siècles, du cognac, des huîtres et du bon son. Soit un week-end de fête, de musique et de bonne humeur pour célébrer l’été indien dans un cadre absolument fou.

C’est le rendez-vous pour danser devant la crème de la crème de la musique émergente, et cette année ne déroge pas à la règle avec une programmation aux petits oignons comme Hubert Lenoir, La Fève, Sad Night Dynamite, Quasi Qui, Jamz Supernova, Albi X, Cassandra Jenkins… « Un festival pas fatigant et bourré de découvertes », résume Amaury Ranger, fondateur du Coconut, qui peut se targuer d’avoir révélé des artistes comme Arlo Parks il y a 4 ans, ou d’avoir accueilli Flavien Berger en 2014 pour son 3e concert. « On booke les artistes au début de leur carrière, avant qu’ils soient trop chers et qu’on ne puisse plus se les payer ! », s’amuse-t-il.

© Max Chill

Si ça ne te suffit pas, c’est aussi l’occasion de profiter du patrimoine de la belle région Charente-Maritime : ici, on déguste les huîtres d’un ostréiculteur du coin, une bouteille de pineau créée pour l’occasion avec des producteurs locaux, ou bien une quille de « Coco canon » – en partenariat avec une cave de vin nature. Le samedi matin – après l’after dans un ancien silo à grain ambiance Berghain charentais –, le Coconut investit le marché de Saintes avec un DJ set et des dégustations d’huîtres et de vin blanc, et l’après-midi, des balades chantées permettent de (re)découvrir la ville, ses arènes romaines ou son Arc de Germanicus avec des concerts acoustiques d’artistes émergents. On n’a pas oublié le DJ set d’Andrew VanWyngarden, leader de MGMT, depuis une montgolfière installée dans l’abbaye en 2019, ni concert mémorable de Faux Real en 2021. Cherche pas, on n’a pas mieux.

© Max Chill

Coconut Festival
Du 8 au 10 septembre 2022
Abbaye aux dames — Saintes (17)

Fin des articles