Les plus belles expositions à ne pas rater en 2019

  • Zoé
  • Expo
  • 02/01/2019
© Gianfranco Lannuzzi

Bonne annnéééééée les bonbecs ! Pour 2019, on vous souhaite beaucoup d'amour, de bons moments, de l'émerveillement, de la bonne bouffe, d'être bien entouré, d'être heureux au boulot et évidemment... de vous faire toujours plus d'expos ! Petit avant-goût des must-see de 2019, à ne manquer sous aucun prétexte.


Toutânkhamon à la Grande Halle de la Villette

Une centaine d'objets trouvés dans le tombeau du célèbre pharaon Toutânkhamon seront exposés au début du printemps à la Grande Halle de la Villette, certains n'ayant même jamais quitté le sol égyptien ! L'occasion unique d'admirer 150 objets du patrimoine mondial et de voyager, l'espace d'un instant, au temps des pyramides.

Toutânkhamon, le trésor du Pharaon
Grande Halle de La Villette
221, avenue Jean-Jaurès – 19e
Du 23 mars au 15 septembre 2019


Van Gogh à l'Atelier des Lumières

C’est une première dans le monde de l’art, Van Gogh fera l'objet d'une grande création sonore et visuelle à L’Atelier des Lumières dès février. Une immersion retraçant sa vie intense à travers ses plus grands chefs-d'œuvre. Il nous tarde de redécouvrir cet immense impressionniste qui peignit pas moins de 2000 tableaux en 10 ans !

Gianfranco Lannuzzi 

Van Gogh, la nuit étoilée
L'Atelier des Lumières
38, rue Saint-Maur – 11e
Du 22 février au 31 décembre 2019


Star Wars à l'Espace Expo Lafayette Drouot 

La plus grande collection privée européenne d'objets de la saga imaginée par George Lucas fait son entrée à l'Espace Expo Lafayette Drouot. Un nouveau lieu d'exposition s'étendant sur 1000 m2 et qui acceuillera près de 600 objets exclusifs, propriété de Daniel Prada, un fan intergalactique de Star Wars. L'expo nous embarque dans l'univers de cette œuvre iconique à travers une série de pièces mythiques et une scénographie unique.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Daphné Baufle (@piloukad) le

Star Wars : les fans contre-attaquent
Espace Expo Lafayette Drouot 

44, rue du Faubourg-Montmartre – 9e
Jusqu'au 28 février 2019


Rêve électro à la Philharmonie de Paris

Née il y a plus de 30 ans dans les boîtes de nuit underground de Chicago et Detroit, l’électro est aujourd’hui un phénomène planétaire. Le genre a donné naissance à une vaste culture musicale et possède également une dimension revendicative, politique et contre-culturelle. L'expo, dont la bande-son est signée Laurent Garnier, revisite toute l'histoire de l'électro et nous immerge dans le tempo de notre époque.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Daft Punk Tribute OFFICIAL (@daftpunktribute_official) le

Rêve électro, de Kraftwerk à Daft Punk
Philharmonie de Paris
221, avenue Jean-Jaurès – 19e
9 avril au 11 août 2019


Léonard de Vinci et la Renaissance italienne aux Beaux-Arts

Les Beaux-Arts de Paris rendent hommage à Léonard de Vinci et ses contemporains, en exposant pour la toute première fois trente dessins de maîtres de la Renaissance italienne, dont quatre dessins de Léonard de Vinci ainsi que ceux d'autres grands peintres. Une collection prestigieuse et exclusive !

Léonard de Vinci et la Renaissance italienne
Beaux-Arts de Paris

14, rue Bonaparte – 6e
Du 25 janvier au 19 avril 2019


Trésors du bouddhisme japonais au Musée National des Arts Asiatiques

Nara est le berceau historique du Japon puisqu'elle fut sa capitale de 710 à 784. Ses temples bouddhistes, qui comptent parmis les plus anciens du pays, renferment certaines des plus belles sculptures médiévales. Des chefs-d'œuvre qui, pour la première fois, feront le voyage hors Japon, et ce pour notre plus grand bonheur.

Nara, trésors du bouddhisme japonais
Musée National des Arts Asiatiques-Guimet
6, place d’Iéna – 16e
23 janvier au 18 mars 2019


Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques au Musée de Montmartre

Repère de nombreux poètes, musiciens et peintres, la Butte devient, à partir de 1870, un magnifique terrain de jeu pour tous ces artistes. Le Musée de Montmartre nous replonge dans cette periode artistiquement faste, à travers un parcours ludique et poétique où l'on pourra déambuler dans le village, d'atelier en atelier. Une jolie manière de redécouvrir le quartier !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Musée de Montmartre (@museemontmartre) le

Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques
Musée de Montmartre
12, rue Cortot – 18e
Jusqu'au 10 février


Le modèle noir au Musée d'Orsay

En trois périodes-clés, cette expo se penche sur la représentation des figures noires dans les arts visuels, de l'abolition de l'esclavage en France (1794) à nos jours. Elle s'intéresse également au dialogue entre l'artiste et le modèle, à travers les œuvres majeures de Théodore Géricault, Charles Cordier, Edouard Manet, Paul Cézanne, Henri Matisse, ou encore les photographes Nadar et Carjat. 

Le modèle noir, de Géricault à Matisse
Musée d'Orsay 
1, rue de la Légion-d'Honneur – 7e
26 mars au 21 juillet 2019


L'Art du chantier à la Cité de l'architecture 

Un ensemble d’œuvres et de documents d’artistes, de journalistes, d’amateurs mais aussi d’ingénieurs, d’architectes et d’entrepreneurs ont été réunis pour cette exposition hors norme et nous permettent de saisir la complexité du chantier, d’un point de vue urbanistique mais également socio-culturel, et ce, depuis la Renaissance. L'occase de découvrir l'architecture sous un autre angle !

L'art du chantier, construire et démolir du XVIe au XXIe siècle
Cité de l'architecture 
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre – 16e
Jusqu'au 11 mars 


Vasarely au Centre Pompidou 

Début février, le Centre Pompidou nous présente la première rétrospective française consacrée au père de l'art optique. Ce genre emblématique qui s'épanouira au milieu des années 50 consiste à jouer avec les formes et les couleurs pour créer des illusions d’optiques. À travers sa large palette d'œuvres, Vasarely illustre aussi les grands changements sociétaux, incarne l'imaginaire des Trente Glorieuses et devient ainsi une figure majeure de la culture populaire.

Vasarely, le partage des formes 
Centre Pompidou

Place Georges-Pompidou – 4e
6 février au 6 mai

Fin des articles