De Paris à Londres, cette expo traverse la musique des années 60 à 80

© Pierre Terrasson — Electric Ballroom

De 1960 à 1980, des courants musicaux ont traversé la Manche, transformant Paris et Londres en capitales multiculturelles. L’exposition Paris-Londres. Music Migrations (1962-1989) au Musée de l'histoire de l’Immigration propose de partir à la découverte des musiques qui ont bouleversé la génération précédente.


Le topo

On traverse trois décennies décisives de l'histoire musicale de Paris et de Londres à travers un parcours immersif et chronologique explorant les liens denses et complexes entre migrations, musiques, luttes anti-racistes et mobilisations politiques.


Pourquoi c'est cool

On apprend comment plusieurs générations d’immigrés, dans ces deux anciennes puissances coloniales, se sont emparées de la musique pour faire entendre leurs droits à l’égalité, revendiquer leur place dans l’espace public et contribuer aux transformations à la fois urbaines, économiques et culturelles des deux pays. Spectacles, performances, concerts, projections et rencontres viendront enrichir cette magnifique expo.

Carnaval de Notting Hill, 1975 © Chris Steele-Perkins/Magnum Photo


Le coup de cœur de la rédac’

Les portraits vidéos de Martin Meissonnier, dans lesquels on peut apercevoir, entre-autres, Jean-Charles de Castelbajac, Neneh Cherry ou encore Brian Eno. Un kiff.


Le petit plus

La playlist de l’expo, bien sûr ! Car si l’exposition se visite et se regarde, elle s’écoute également. On est transportés par des morceaux de reggae-punk, de ska, de r&b, du punk de Rachid Taha, d’électro-rap, de rock


T'emmènes avec toi

Ton père fan d’histoire, ton meilleur ami musicien, tes potes de soirée avec lesquels tu danses toute la nuit.


Paris-Londres. Music Migrations (1962-1989)
Musée national de l'histoire de l'Immigration
293, avenue Daumesnil – 12e
Jusqu'au 5 janvier 2020

Fin des articles