La Monnaie de Paris accueille l’œuvre fantastique de Kiki Smith

© Kiki Smith, courtesy Pace Gallery / Rapture, 2001 [Enchantement] Bronze, 170,8 x 157,5 x 66 cm Photo Richard Max-Tremblay

Du 18 octobre 2019 au 9 février 2020 , la Monnaie de Paris accueille, pour sa première exposition personnelle dans une institution française, l’artiste américaine Kiki Smith, et nous présente ses œuvres qui mêlent l’univers fantastique des contes à la réflexion féministe.  


Le Topo

Exposition à l’ampleur exceptionnelle, c’est près d’une centaine d’œuvres allant de 1980 à nos jours qui s’exposent sur 1000 m2. Deux étages dédiés à cette artiste, pour parcourir son univers qui se nourrit des souvenirs de son enfance, et notamment des contes des frères Grimm et de Charles Perrault. 

L’artiste a d’abord exploré le corps humain au travers de perspectives sociales, culturelles et politiques avant de prendre un tournant plus narratif la rapprochant de l’univers des contes, des mythes et des légendes.

kiki smith

Visant à refléter la grande diversité de sa pratique, puisqu'elle explore le bronze, la porcelaine, le verre ou encore la cire, ces œuvres montrent aussi une fascination pour le corps humain et le rôle social de la femme. Avec une perspective féministe, elle s’empare de grandes figures bibliques pour en proposer de nouvelles représentations à la croisée d’univers fantastiques et populaires. Reprenant ces personnages, les femmes et les animaux cohabitent ainsi harmonieusement dans ses sculptures, leurs corps étant parfois reliés indépendamment de toute vraisemblance. 

kiki smith
Untitled III (Upside-Down Body with Beads), 1993 Photograph by Ellen Page Wilson © Kiki Smith, courtesy Pace Gallery


Pourquoi c’est cool

Parce que de plus en plus, les femmes artistes sont mises en avant dans la programmation des institutions culturelles. La Monnaie de Paris donne ainsi dans ses récentes expositions une attention particulière à ces artistes, et à l’exploration de différents matériaux, notamment au travers des pratiques sculpturales.

kiki smith

Avec Kiki Smith, ces différents aspects sont réunis pour nous emporter dans une traversée où le corps et la matière sont au centre de tout.
L’exposition se prolongera dans les collections permanentes du musée, qui mettra en avant des monnaies patrimoniales choisies directement par Kiki Smith, elle-même collectionneuse de monnaies traditionnelles.

Une façon de faire connaissance avec des œuvres uniques, mais aussi avec une artiste phare de la scène artistique contemporaine. 


Kiki Smith
Du 18 octobre 2019 au 9 février 2020

Monnaie de Paris
11, quai de Conti – 6e 
Plus d’infos

Fin des articles