L'artiste Mika recolore Paris avec 2000 affiches dans toute la ville

Marie Mohanna, « Célestes » / Ugo Gattoni, « Nebula 001 » / Mika et Yasmine, « Pour le rituel du Printemps » 2021 © DR

Mika a décidé de redonner des couleurs à la capitale en mettant des dessins de 10 artistes différent.e.s un peu partout dans la ville.

Cela fait quelques mois que nous remarquons les colonnes Morris de la Ville Lumière alimentées d’affiches de spectacles ou d’expositions qui n’ont jamais eu lieu. C’est triste pour tout le monde et ça nous rappelle que Paris est endormie depuis l’arrêt de la vie culturelle que nous aimons tant… Mika a donc décidé de mettre en place une campagne artistique pour réveiller la ville et y ramener un peu de gaieté ! 

 

Une collaboration avec le musée des Arts décoratifs

Après avoir remarqué cette morosité naissante dans la capitale, Mika a décidé de contacter les acteur.ice.s du monde de la publicité à Paris, notamment la société JCDecaux ainsi que la Ville de Paris elle-même qui ont acceptés de donner 2000 endroits où afficher à Mika dans toute la ville. Pour ces 2 000 affiches, le chanteur est accompagné par 9 artistes qui ont carte blanche pour proposer chacun.e une œuvre colorée qui sera imprimée puis posé dès ce mois de mars à la place des affiches que l’on ne regarde même plus par peur de devenir trop nostalgique de la culture en France.

 

 

Rappeler que la culture est toujours vivante

D’après les témoignages dans une vidéo de Brutles artistes expriment leur volonté de rappeler aux Parisien.ne.s que « la culture est toujours vivante ». Chacun.e a tenu à dessiner le Paris qui leur ressemble pour faire perdurer l’art et le remettre en avant en ces temps difficiles. Mika a même conçu lui-même une affiche en collaboration avec sa sœur Yasmine. Elle se nomme The Rite of Spring en hommage à une pièce musicale de Stravinski : il souligne que l’image du printemps est importante dans son affiche, forcément avec le printemps on pense à une sorte de renouveau ! Cette affiche haute en couleur rappelle beaucoup les couvertures de ses albums toujours colorées et pleines de symboles.

Les artistes affirment vouloir ramener de la joie et surtout de l’espoir à Paris, ce sera sûrement le cas quand on croisera les œuvres dans la ville !

Fin des articles