Le mobilier d'architectes : un tour d'horizon des plus beaux designs du monde

© Odile Decq

Depuis toujours, le mobilier d’intérieur est une question artistique. Des trônes aux lits à baldaquin des chambres du Roi, le design d’objet a toujours fasciné et reflété une époque donnée. La Cité de l’architecture nous propose de découvrir l'exposition Le mobilier d'architectes, 1960-2020, un tour d'horizon des évolutions du design.


Le topo

L'architecte s’attaque à l’objet, à son côté industriel, artistique ou novateur. Beaucoup de mouvements et d’écoles d’art européennes ont aidé au rapprochement entre architecture et arts décoratifs et appliqués, notamment à partir du Bauhaus. Cette école allemande fondée en 1919 a révolutionné le mobilier design et a été l’annonciatrice d’une immense vague d'un style nouveau. Avec plus de 300 pièces, 125 architectes et 90 éditeurs, on découvre toutes les facettes du design de ces soixante dernières années à travers le monde. 

Edouard Albert, fauteuil prototype ©Antoine Kodio


Pourquoi c’est cool

La cité de l’architecture est un lieu magnifique avec l'une des plus belles bibliothèques d’Europe, des salles de pierres et de hauts plafonds entièrement peints. Pour la première fois, l'exposition est répartie sur les quelques 22 000 m2 du musée. Il est possible de (re)découvrir les collections permanentes, notamment la galerie des moulages ou la galerie d’architecture moderne et contemporaine. Au fil de notre déambulation, on peut assister à la rencontre fortuite entre un fauteuil destructuré de Zaha Hadid et des moulages ou des vitraux du Moyen Âge créant un dialogue surprenant entre les époques. On passe d’un monde à l’autre très rapidement, tout en trouvant des liens incongrus. On (re)découvre complètement la Cité de l'architecure et du patrimoine, la plus grande du monde.

Michael Graves, Fauteuil MG3, 1984 / Prime TC hospital transport chair 2014


Le coup de cœur de la rédac’

Peut-être la plus connue, mais cette pièce reste notre favorite. Le fauteuil tulipe de Eero Saarinen édité par Knoll en 1956-57. Ce fauteuil est emblématique du design industriel puisqu'il a connu un succès fou et a été produit en quantité. Il symbolise la limite entre objet d'art et objet industriel, du quotidien. Son autre particularité ? C'est le premier siège à un pied.  

La Cité de l'architecture et du patrimoine
1, place de Trocadéro et du 11 novembre – 16e
Du 29 mai au 30 septembre 2019

Fin des articles