Courants verts : une expo collective pour l'environnement

  • Zoé Stene
  • Expo
  • Publié le 14 Septembre 2020 à 14h59

Le magnifique espace de la Fondation EDF rouvre enfin ses portes pour mettre à l'honneur, jusqu'en janvier 2021, les défis environnementaux de demain. Avertir, agir et rêver : 3 axes pour une gigantesque exposition réunissant des artistes français et internationaux engagés dans le combat écologique. Visite guidée de l'évènement de la rentrée à ne pas manquer.

Dès le 16 septembre, "Courants verts : créer pour l'environnement" accueilllera de talentueux artistes venus de monde entier. À l'heure où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, l'expo nous invite – à travers une série d'installations, photographies, vidéos et dessins – à prendre conscience des challenges environnementaux que l'humanité aura à affronter demain. Des pistes pour de nouveaux comportements et un nouveau rapport à l’environnement. 


Le topo

Le parcours de l'exposition se déroule en 3 axes artistiques ; face à l'urgence environnementale, l'un des premiers réflexes de l'artiste est l'avertissement. C'est le cas de Khvay Samnang et de sa performance filmée et photographiée Rubber Man ("L'Homme-caoutchouc", 2015), où l'artiste choisit de se faire arbre à caoutchouc pour lancer l'alerte sur la pollution qu'engendre sa plantation.

La deuxième pulsion incite à agir, tel l'œuvre Solar Igloo du collectif franco-canadien Couturier Lafargue, qui a pour mission d'abriter et rafraîchir les passants grâce à des panneaux solaires ; « une architecture archétypale, nomade, publique et utilitaire », disent les artistes, qui « en appelle au respect de notre grande maison à tous, la Terre ».

Enfin, même si l'art n’est pas un moyen d’action comparable à l’engagement des militants, des associations et des entreprises, les artistes représentés s'autorisent à rêver. Bien sûr, ils n'ont pas l’illusion que l’on peut sauver le monde avec leurs créations mais ils ont l’espoir d’impulser des comportements vertueux, donnant sens à ce paradigme : « Nous avons l’art pour admettre le possible d’une autre réalité ».


Pourquoi c'est cool

Courants verts nous dévoile l'art écologique et son champ à la fois environnemental, politique et social. Le visiteur prend conscience du phénomène de l'anthropocène grâce à une pluralité de points de vue, de démarches et de pratiques artistiques. Une mobilisation précieuse et porteuse d'espoir, qui fait du bien à voir. 

Janet Biggs, Fade to White (2010) Courtesy of the artist -Galerie Analix Forever-Geneva-Switzerland-Cristin Tierney Gallery-New York-NY-CONNERSMITH-WashingtonDC


Courants verts : créer pour l'environnement

Espace Fondation EDF
6, rue Juliette-Récamier – 7e
Entrée gratuite sur réservation
Du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021

Fin des articles