Une expo immersive et alarmiste de Pharrell Williams et Mr. au Musée Guimet

Quand on pense à Pharrell, on pense à N*E*R*D. On pense à Happy, ou ses nombreuses collaborations avec Daft Punk. On le connaît en tant qu'artiste multifacette, mais c'est toujours un grand bonheur quand on apprend son implication dans une expo parisienne qui a du sens. Cet été, il investit le musée Guimet avec un de ses artistes contemporains japonais préférés, Mr.


Le topo

Le Musée national des Arts asiatiques - Guimet a décidé de laisser carte blanche à Pharrell Williams pour orchestrer l'exposition du plasticien japonais Mr. Fort de 5 années de collaboration intense, l’exposition s'articule autour du thème "A call to action". À travers installations, tableaux, sculptures, l’exposition dépeint des enfants face à l’avenir, certains armés, grandissant dans un monde chaotique, la faute aux adultes d’aujourd’hui. Chaises d’école, Nokia 3310 détruit, télévisions cathodiques… tout nous transporte en enfance, presque à nous faire culpabiliser du monde que l'on a créé.  

©Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Perrotin


Pourquoi c'est cool

Le touche-à-tout américain et le petit protégé de Takashi Murakami s'allient dans une carte blanche aussi poignante qu'interrogatrice. Dans ce monde fantastique chaotique, où le quotidien rencontre le surnaturel, on observe tout de même une lueur d’espoir. Pharrell Williams le clame haut et fort : « les enfants font tourner le monde et ce projet se veut un défi aux dirigeants, sommés d’agir immédiatement, pour un avenir meilleur, un avenir radieux. ». On espère de tout cœur que le message passera. 

©Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Perrotin


Notre coup de cœur

Les chaises d'école customisées par les soins de Mr. Pour un véritable retour en enfance, on s'installe dans la salle de classe, afin de prendre la place de ces enfants dont l'avenir est incertain. On observe. On réfléchit. On agit. 

©Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Perrotin

Musée national des Arts asiatiques - Guimet
6, place d'Iéna – 16e
Du 11 juillet au 23 septembre

Fin des articles