Bouddha, la légende dorée s’empare du MNAAG

© MNAAG, Paris, Dist. RMN-Grand Palais / Thierry Ollivier

Bouddha le petit prince, Bouddha le grand sage, Bouddha l’exemplaire, ce sont les différentes étapes qui ont constitué l’incroyable vie du Bouddha que le Musée national des arts asiatiques – Guimet nous propose d’explorer. Articulée autour d’un vaste et riche travail iconographique, l’expo Bouddha, la légende dorée nous promène aux quatre coins de l’Asie, où de nombreux artistes ont passé des siècles à retranscrire les épisodes “miraculeux” du Bienheureux. Allez, on embarque ?

Du 19 juin au 4 novembre, c’est une légende que le MNAAG entend nous conter. Celle d’un homme dont les qualités intellectuelles et morales, la recherche spirituelle et la sagesse ont donné naissance au bouddhisme, l’une des religions qui compte aujourd’hui le plus grand nombre de fidèles dans le monde. Revenir à ses origines, comprendre son évolution et son développement dans l’ensemble du territoire asiatique… la belle collection d’œuvres du musée nous donne l’occasion de découvrir les grands aspects du bouddhisme mais aussi de mesurer l’influence de son fondateur sur les arts d’Asie.


©MNAAG, Paris, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Yves et Nicolas Dubois

Grande peinture votive, sculpture en pierre, en métal, en bois, ronde-bosse, bas-relief, manuscrit illustré, architecture de monuments reliquaires, on a ici affaire à un large panel d’œuvres mettant en image les grands chapitres bouddhiques. Du Népal au Vietnam en passant par l’Inde, berceau du bouddhisme, chaque région du continent asiatique retrace et propose sa propre vision des étapes de la vie du Bouddha. Sa naissance dans une famille princière, son engagement dans sa quête spirituelle, l’enseignement de sa pratique méditative, son passage dans le nirvana, « c’est une exposition qui raconte avant tout une histoire merveilleuse. Malgré son approche historique, étant donné que le Bouddha a bel et bien vécu, on peut considérer qu’elle narre une légende, un idéal, une vie incroyable qui restitue le destin d’un être dont la spiritualité était très particulière et très élevée en son temps », nous promet Thierry Zéphir, ingénieur d’études du musée.


Petits et grands, fins connaisseurs ou amateurs, nous n’avons qu’un conseil : courez-y, et vite !

Bouddha, la légende dorée
Musée national des arts asiatiques – Guimet
6, place d’Iena – 16e
Du 19 juin au 4 novembre 2019

Fin des articles