Affiches cubaines, un bond dans le temps coloré et passionnant

© Alfredo Rostgaard Che Guevara OSPAAAL 1969 © Paris, BnF

60 ans après la Révolution cubaine, un patrimoine graphique encore méconnu du grand public sort enfin de son huis clos grâce à une exposition exceptionnelle. Jusqu’au 2 février, le Musée des Arts Décoratifs revient sur l'histoire cubaine à travers 300 affiches politiques et culturelles. Un bond dans le temps, coloré et passionnant. 


Jusqu’en 1959, l’affiche cubaine est essentiellement commerciale et s’inspire largement du modèle de publicité américain. Il faut attendre le début des années 60, date de l’arrivée de Fidèle Castro au pouvoir et de l’interdiction par Che Guevera de la publicité commerciale, pour voir éclore une grande école stylistique d’affiches politiques et culturelles. Affiches cubaines. Révolution et Cinéma propose d’explorer l’âge d’or de cette effervescente production graphique et de découvrir, à travers elle, le contexte politico-culturel dont les artistes se sont emparés.

René Azcuy / Cárdenas En el cielo y en la tierra Dirección : Julian Dziedzina ICAIC 1975 Sérigraphie ©MAD, Paris

Une première série d’affiches représente les figures héroïques de la Révolution telles que le Che, Fidèle Castro ou Camillo Cienfuegos, tout en s’inspirant des évènements historiques. On doit d’ailleurs à Felix Beltràn et Alfredo Rostgaard quelques-unes des plus belles réalisations dans ce domaine.

Alfredo Rostgaard / Che Guevara OSPAAAL 1969 ©Paris, BnF

Une seconde série d’affiches est entièrement consacrée au cinéma cubain et international. Pas étonnant lorsqu’on sait que le 7e art est l’un des principaux outils d’éducation du peuple et que l’affiche est considérée de facto comme un instrument de propagande par Fidèle Castro. Les affichistes de l’époque puisent alors leur inspiration dans les courants artistiques contemporains comme le pop art et le psychédélisme, tout en s’émancipant des codes graphiques et de la formule conventionnelle visant à représenter l’acteur principal ou une scène de film.

Eduardo Muñoz / Bachs Por primera vez. Dirección : Octavio Cortazar ICAIC 1968 Sérigraphie ©MAD, Paris

Bien qu’en 1980 la production d’affiches connaisse un arrêt brutal suite à une grave crise économique, la grande école d’affichistes renaît doucement de ses cendres depuis les années 2000. L’exposition nous révèle alors toute la richesse de cette nouvelle génération d’artistes qui remet au goût du jour l’école emblématique de l’affiche cubaine.

Nelson Ponce / La Naranja mecanica Film de Stanley Kubrick ICAIC 2009 Sérigraphie ©Centro Studi Cartel Cubano / Collezione Bardellotto

Une exposition graphique nourrissant notre fascination pour l’État insulaire, toute sa magie et ses contradictions.


Affiches cubaines. Révolution et Cinéma

Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli – 1er
Jusqu'au 2 février 2020

Fin des articles