Pépite : Le Palais d'Asie, la cantine asiatique qui titille nos papilles

© Nais Bessaih

Parmi l'offre pléthorique des restaurants asiatiques du 13e, on ne savait plus vraiment où donner de la tête. Jusqu'à un beau jour de printemps, où par hasard, on a fait escale au Palais d'Asie. 


Passé le pas de la porte, on arrive dans une grande salle bruyante, façon cantine, fréquentée par une grande majorité d'Asiatiques. C'est bon signe. Accueillis par Monsieur Ung, nous prenons place au fond de la salle : nappes en papier, baguettes sur table et verres à pied. C'est minimaliste, sans chichi. On n'en demande pas plus. 

©Nais Bessaih

Vient le moment de se plonger dans la carte : les plats sont plus exotiques les uns que les autres ; on sait d'ores et déjà qu'il sauront ravir les aventuriers du goût, a.k.a nous. Sur les conseils de notre petit monsieur, nous nous laissons tenter par une soupe aux ravioli de crevette, des nems au porc et des crevettes sauce aigre-douce en guise d'entrée. Vous l'aurez compris, on est plus que fanatique de ces petits crustacés roses.

Si vous aviez déjà l'eau à la bouche, attendez de voir la suite. Eh oui, car le marathon de la bonne bouffe ne s'arrête pas là ! On commande ainsi le graal du restaurant, la "Terrine aux Huits Trésors". Rien que le nom nous fait déjà saliver. (Jugez par vous même, c'est la cover de l'article!).Et mazette, quelle découverte ! Crevettes (oui, oui, encore et toujours), calamars, noix de Saint-Jacques, lamelles de porc, champignons et tofu frit se dorent la pillule dans une cassolette en fonte fumante. On se brûle légèrement la langue mais on n'a qu'une hâte, c'est de replonger dans ce mélange bouillant de saveurs et de textures. 

©Nais Bessaih

Les assiettes s'empilent, les serveurs s'activent et les effluves s'éparpillent. « Voilà vingt ans que le restaurant est ouvert et qu'il ne désemplit pas », nous explique Mr. Ung. Dès 7h30, ses premiers clients se pressent pour déguster une des spécialités de la maison, la soupe phõ. Et le rythme tient sa cadence jsuqu'à la tombée de la nuit tandis que les canards laqués dorent en cuisine. 

On vient au Palais d'Asie pour se fondre dans la masse et se remplir la panse. En bref, l'adresse nous met du baume au cœur, et si on pouvait, on y déjeunerait (presque) tous les jours ! 


Le Palais d'Asie 

93, avenue d'Ivry – 13e 
Tél. : 01 45 83 25 60 

Fin des articles