Big Up Mamie Lucette, la brodeuse impertinente de Montmartre

  • Olivia
  • Déco & Design
  • 27/03/2018
© Nais Bessaih

Marie, 28 ans, est une brodeuse des temps modernes. Ayant pour unique matériel ses mains, une aiguille, du fil noir et un tambour comme à l’ancienne, elle réalise des broderies originales et pleines de charme en plein cœur de Montmartre. Avec ses jeux de mots crapuleux, elle a tapé dans l’œil du Bonbon. Rencontre.

A l’heure où l’on ne fait plus rien de nos dix doigts, Marie prouve le contraire. Depuis quelques mois, elle s’amuse à broder des phrases impertinentes sur des tambours traditionnels. Ce qui était au départ un simple passe-temps est aujourd’hui un réel projet qu’elle a nommé “Big Up Mamie Lucette” en référence à sa grand-mère Lucette, grande adepte de cette activité. « C’est un clin d’œil à cette mamie que je n’ai pas connue, c’est un peu comme pour lui dire “si tu me voyais de là-haut tu serais fière de moi” », raconte Marie.

©Nais Bessaih


Graphiste à plein temps, c’est lors d’un brainstorming au boulot que la jeune artisane a eu la première idée d’une phrase un peu rigolote ou tout du moins qui sortait de l’ordinaire. “Se la couler douce” est devenu “se la coller douce” et ce simple jeu de mots a lancé le concept : s’inspirer d’expressions françaises pour les détourner.

©Nais Bessaih


Marie brode ainsi des petites phrases « crapuleuses », comme elle aime les qualifier, et qui tournent autour du thème de l’amour, du sexe, de l’alcool, « des sujets de notre génération d’adultes qui ne veulent pas trop grandir, qui font des bêtises… ». Elle a gardé le tambour à broder, « l’ustensile que les grand-mères utilisaient autrefois comme support de travail », comme objet final et qui devient alors une véritable création à accrocher au mur, sur une porte…

©Nais Bessaih

Son dernier projet en date ? Des petites broderies de 15 cm de diamètre qu’elle a appelées “les métros pas très politains” où elle détourne de façon crapuleuse (une fois n’est pas coutume) les stations de son quartier : “Saint-Georges profondes”, “Notre-Dame de levrette”… Un peu trash, un peu mignonnes, ces petites créations ne pourront que vous faire sourire !

Instagram