Top des meilleurs bo bun de Paris

Couleurs, saveurs, mélange des textures, tout est bon dans le bo bun ! Autrefois réservé aux bobos-hipster-bio et mangeurs de légumes, le bo bun passe maintenant entre toutes les mains ! Il est même devenu aujourd’hui un incontournable de la street food parisienne. Mais une question a longtemps taraudé la rédaction : de tous les quartiers de Paris, qui propose le meilleur bo bun ? Enquête gourmande.

Les meilleurs bo bun de l’Est parisien

Le Petit Cambodge

C’est LA bonne adresse pour se faire un bo bun avec des produits frais. Cette cantine familiale et authentique, située en bordure du canal, satisfera les amateurs de nourriture cambodgienne. Et en plus, les prix sont plus que raisonnables (compter une dizaine d’euros le bol).

#restaurant #bobun #cambodge #khmerfood #paris #asiatique #miam #nems #soja #lecambodge #lepetitcambodge

Une photo publiée par petitefleur2coree (@petitefleur2coree) le

Le Petit Cambodge
20, rue Alibert - 10e
Métro Goncourt
4, rue Beaurepaire - 10e
Métro République

Cô my cantine

Non, vous n’êtes pas à la montagne, même si le côté chalet nordique minimaliste nous laisse perplexe… C’est un peu le bo bun hipster du quartier, mais le bol à 11€ se défend largement ! Un bo bun pas gras, aux crevettes cuites au wok légèrement caramélisées, ou au bœuf, à tomber par terre.

Cô My Cantine
18, rue de Ménilmontant - 11e
Métro Ménilmontant

Phô Café

C’est une petite cantine dans la plus pure tradition vietnamienne, un lieu de vie où l’on peut manger à toute heure ou simplement prendre un café en lisant la presse (un grand choix de titres est proposé, chose rare), boire un thé, une bière ou un vin biodynamique… Bo buns, woks, sautés de nouilles ou de riz aux légumes… des classiques cuisinés à la perfection, mais aussi des plats plus inattendus, dont le Cá Ngù. On te parlait de cette adresse ici.

meilleur-bo-bun-de-paris-pho-cafe

Phô Café
7, rue Etienne Dolet - 20e
Métro Ménilmontant

Cho Cantine

Envie d’une cuisine métisse vietnamienne, saine, généreuse, parfumée et créative ? Attention Cho devant ! La très « fooding » rue de Paradis peut désormais compter sur un acteur de taille : le nouveau fast good vietnamien de Cyril et Hugues, où l’on mange fort bien, vite, de manière équilibrée et pour des prix raisonnables. Les deux restaurateurs ont associé le savoir-faire ancestral de Ba Ngoai, belle-mère vietnamienne de Cyril, avec les conseils du chef renommé Bruno Viala et de Miss Tam. Le résultat ? Cinq classiques qu’on adore, revisités avec imagination : le banh mi Viet version baguette, le banh mi Cho version pain buns, le bo bun, le com, et leurs cinq garnitures au choix, tofu grillé, poulet citronnelle, porc aux 5 parfums, bœuf sauté et la garniture du mois, signée Bruno Viala – sans oublier l’incontournable Pho, l’un des plus goûtus de Paris.

meilleur-bo-bun-de-paris-Cho-cantine
Cho Cantine
31, rue de Paradis – 10e
Métro Poissonnière

Do et Riz

Un resto tout en longueur et une carte courte, si le menu n’attire pas au premier abord, vous feriez une bien belle erreur de ne pas vous y arrêter. La déco est hyper original : des suspensions faites en coquilles d’oursins emmêler dans de vieilles branches, c’est à voir. Mais c’est aussi à goûter : les recettes très fraîches sont authentiques et sophistiquées. A savoir : la chef vietnamienne Thi Thanh Huyen Vu, a fait ses classes au Jules Verne, le restaurant de la Tour Eiffel.

meilleur-bo-bun-de-paris-do-et-riz

Do et Riz
31 rue de Cotte – 12e
Métro Ledru-Rollin

Chez Kim

Manger asiatique en terrasse, déjà testé ? C’est bien ce qu’on se disait. Alors profite de l’extérieur typique de ce petit restaurant tenu par la même famille vietnamienne depuis près de 20 ans. Leurs bo bun sont devenus un mythe. On aime s’en régaler après une balade bucolique aux Buttes Chaumont, juste à côté.

meilleur-bo-bun-de-paris-chez-kim

Chez Kim 
3, rue de la Mouzaïa – 19e
Métro Botzaris

Les meilleurs bo bun de l’Ouest parisien

Panda Belleville

Cette antre de la gastronomie vietnamienne est surtout connue et appréciée pour ses soupes Pho qui ont fait sa renommée dans tout le quartier. Mais, rassurez-vous, le bo bun est à la hauteur de la réputation de l’enseigne ! Une fois passé le dédale de tables et de salles, le festin peut commencer !

Yum Yum ! ?#pandabelleville #paris #belleville #yummy #vietnamesefood #food #pornfood Une photo publiée par Laura | France ?? | (@laurabelconde) le

Panda Belleville - Dong Huong
14, rue Louis-Bonnet - 11e
Métro Belleville


I love Bo Bun

Né de l’esprit créatif et des voyages de Sacha, I Love Bo-Bun est une petite perle asiatique dont la cuisine de 4m2 nous a tapé dans l’œil. I Love Bo-Bun, c'est d'abord l'histoire d'une première enseigne dans le 16e puis d'une deuxième dans le 17e. Mais c'est aussi un service livraison au cas où vous ne pouvez pas vous déplacer. Vous allez pouvoir goûter aux plaisirs épicés de recettes délicates. Ouf !

meilleur-bo-bun-de-paris-i-love-bo-bun

I Love Bo Bun
3, rue Nicolo - 16e
Métro Passy

108, rue des Dames - 17e
Métro Villiers

Ngoc Xuyen Saigon

Lorsqu'on pousse la porte de ce joli resto, on est accueillis par deux dames souriantes, les cheveux ramassés sous un foulard, qui servent leurs louchées de soupe. Dans les vapeurs et la bonne humeur, on s'installe sur les tables en bois, et on se rend compte que tous les clients font un face-à-face vorace avec leurs nouilles. Quand notre soupe chaude arrive, c'est à peine si l'on prend le temps de parler. Chuc An Ngon ! (Bon appétit*) 

meilleurs-bo-bun-paris

Ngoc Xuyen Saigon
4, rue Caillaux, 13e
Métro Maison Blanche

Bo Bun Me

Parce que tout le monde le dit, le fast food c’est un peu fini, Bo Bun Me a débarqué à Paris. Basé sur deux plats uniques et très populaires : le bo bun et le sandwich banh mi. Bo Bun Me propose des plats à la minute pour parer aux plus pressés, également exigeants sur la fraîcheur des produits. Ce qui fait vraiment la différence : la sauce ! Vous pouvez choisir entre plusieurs combinaisons toutes très alléchantes ! Le p’tit bonus : en plus de la cuisine asiatique, Bo Bun Me met aussi à l’honneur la cuisine africaine !

meilleur-bo-bun-de-paris-bobunme

Bo Bun Me
11, rue Tronchet - 8e
7, rue Castellane - 8e
Galerie "Marché de la Madeleine" - 8e
Métro Madeleine 


My Bobun

My Bobun est le premier concept de restauration rapide à la carte basée sur ce plat traditionnel de même nom ! Détail qui a son importance quant à la qualité des recettes proposées : elles sont toutes issues du grimoire de la grand-mère vietnamienne du fondateur : Mme Tran Thi Mui. Bravo Madame !

meilleur-bo-bun-de-paris-my-bobun

My Bobun
73, rue de la Victoire - 9e
Métro Trinité d'Estiennes d'Orves - Chaussée d'Antin Lafayette

Les meilleurs bo bun Rive Gauche  

Pause Bobun

Ce petit resto caché ne paye pas de mine de l'extérieur, ni de l'intérieur d'ailleurs, mais offre un superbe bo bun qui vaut le détour. Ici tout est dans l'assiette, surtout la fraîcheur des produits. A noter que les cuistots travaillent sans congélateur, donc pas le choix ! La carte est également assez restreinte, ce qui est plutôt gage de qualité. Comptez entre 10 et 12€ pour une spécialité.

Pause-éclair capitale... #bobun Une photo publiée par clelia vega (@clelia_vega) le

Pause Bobun
3, rue Buffon - 5e
Métro Gare d'Austerlitz

Pho Bida Vietnam

Les recettes du meilleur bo bun de Paris ? Des pâtes chaudes, de la viande délicieusement marinée, des légumes frais, des nems croustillants, des cacahuètes parfaitement parsemées… et une addition light (8,50€). On se rapproche ici de la perfection !

#Pho in Paris ?? #vietnamese #tea #bun #eggrolls Une photo publiée par ? huynh ? (@huynh00) le

Pho Bida Vietnam
36, rue Nationale - 13e
Métro Porte d'Ivry - Olympiades

Chez Kim Ly

Bo bun ou bo bun ? Ici, vous n'aurez pas beaucoup de choix, mais les bols sont produit à la chaîne, témoignant d'une fraîcheur certaine. Frais, plein d'herbes, de soja croquant à souhait, de salade fraîche finement ciselée, et un équilibre parfait avec les vermicelles. Sans parler des nems frits sous vos yeux, à la commande. A seulement, 8,50€, le bo bun est tellement généreux qu'il se partage à deux !

Chez Kim Ly
86, rue Didot - 14e
Métro Plaisance

Phó Taì

Vous avez la dalle ? Cette petite échoppe qui ne paye pas de mine va vous servir des bols gigantesques dans un bouillon d'une autre dimension... vos papilles ne vont pas en revenir !

Diner in the hood #photai #sister #bobun #food #vietnamese #paris13 Une photo publiée par Anaïs (@anais_4n4is) le

Pho Thai
13, rue Philibert Lucot - 13e
Métro Maison Blanche

La Muraille de Jade

C’est dans un petit espace au style normand que s’est construit la muraille parisienne. Poutre apparente et végétation luxuriante, ici le mélange d’ambiance ne choque pas et séduira tout le monde. Les bo bun y sont un vrai plaisir authentique. Ce qu’on apprécie par-dessus tout : l’extrême gentillesse des propriétaires, un accueil qui vous fera rapidement oublier Paris.

meilleur-bo-bun-de-paris-la-muraille-de-jade

La Muraille de Jade 
5, rue de l’Ancienne Comédie – 6e
Métro Odéon - Mabillon

Le Lotus Blanc

Derrière ce nom qui manque pour le moins d’originalité se cache l’un des meilleurs bo bun de la capitale. A deux pas du Musée Rodin, on est agréablement surpris par les recettes très parfumées de cette petite cantine vietnamienne. Le décor cosy nous plonge immédiatement dans l’ambiance, une immersion renforcée par toutes les propositions alléchantes de la carte. En passant, on vous conseille aussi les ravioles frites, on s’en lèche les doigts !

meilleur-bo-bun-paris-le-lotus-blanc

Le Lotus Blanc
45, rue Bourgogne – 7e
Métro Varennes


La Drapeau de la Fidélité

Cette adresse mi bibliothèque philosophique mi restaurant vietnamien est un lieu unique où les ouvrages classiques côtoient les bouteilles de sauce soja. Né en Indochine française, le propriétaire septuagénaire Monsieur Quan est un philosophe, auteur de plusieurs ouvrages, qui a transformé son restaurant en QG pour les étudiants. Depuis l’ouverture de sa petite enseigne en 1985, il n’a jamais augmenté ses prix. Ici, les bo bun sont à 5€, les demis de bière à 2,50€, et le tout se savoure dans une ambiance unique très conviviale.

Le Drapeau de la Fidélité  
21, rue Copreaux – 15e
Métro Volontaires


Les meilleurs bo bun Centre et Nord

Chez Joy

Chez Joy, on choisit vite et bien ! Dans sa carte, seulement 3 spécialités, mais déclinables à toutes le sauces. Dans ce lieu chic et moderne, les végétariens seront ravis de déguster un bo bun conçu pour eux, avec goût et amour. Le plus : les infusions à emporter dans des bouteilles coutures, style Jean-Paul Gaultier.

meilleur-bo-bun-paris-joy

Joy
8, rue Gomboust - 1er
Métro Pyramides  

Entre 2 Rives

Ce petit restaurant vietnamien a réussi à se dégoter une place au milieu des japonais, et dans le cœur des habitants du quartier. Ici on se croirait presque dans un petit bistrot moderne, une ambiance qui s’immisce jusque dans les recettes avec un mélange de saveurs franco-vietnamiennes.

meilleur-bo-bun-paris-entre-2-rives

Entre 2 Rives 
1, rue de Hanovre – 2e 
Métro Quatre-Septembre  

Song Heng

Des prix imbattables, une cuisine familiale, et des bo bun à tomber… Voilà la recette de cette petite cantine qui fonctionne très bien, voire même trop bien. Du coup, il faudra savoir patienter aux heures de pointes pour récupérer son bol chaud et gourmand.

meilleur-bo-bun-de-paris-song-heng

Song Heng
3, rue Volta – 3e
Métro Arts et Métiers

Hanoi

Petit espace mais ambiance chaleureuse, ce restaurant idéalement situé dans le Marais cuisine des produits frais et minute. Le plus : la salle basse dans une magnifique cave voutée. Malgré les prix un peu élevés, on s’y régale après une balade dans l’un des plus beaux quartiers de la capitale.

meilleur-bo-bun-de-paris-hanoi 
Hanoi
41, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie – 4e
Métro Hôtel de Ville

Le Dan Bau

La Dan Bau (et non pas le beau Dan) conserve un esprit très intimiste, malgré les nombreuses éloges à son sujet (notamment dans le guide du Routard). Il se fait une spécialité de nous régaler avec ses délicieux bo bun, avec un service impeccable.

meilleur-bo-bun-paris-dan-bau
La Dan Bau
18, rue des Trois Frères – 18e
Métro Abbesses

Fin des articles