On mate quoi cette semaine ? (10-16 janvier)

  • Louis
  • Ciné-Séries
  • 08/01/2018
© Vers la lumière, de Naomi Kawase

Tous les mercredis, il se passe un truc spécial dans la vie des cinéphiles. A la tombée du jour, ils sortent du trou obscur et maculé de popcorn qui leur sert d'habitat pour s'exposer à la lumière des lampadaires et se diriger clopin-clopant vers le cinéma le plus proche. Parfois pourtant, les films à l'affiche n'ont que peu d'intérêt. Il leur faut alors se rabattre sur une série ou un documentaire, ou même un classique des temps anciens. Si vous vous reconnaissez dans ce drame quotidien, rassurez-vous, on est là pour vous aider.


Les sorties ciné

Vous connaissez le sketch des Inconnus Le Doutage ? Eh bien ça existe en vrai, ça sort au cinéma aujourd'hui et ça s'appelle Que le diable nous emporteLe sketch est génial. Vous connaissez Chérie j'ai rétréci les gosses ? Eh ben y'a une copie avec Matt Damon qui sort aujourd'hui, ça s'appelle Downsizing et le truc cool c'est qu'il y a Christoph Waltz dedans aussi. Bon, et à part ça ? Ben deux autres films français qui m'ont l'air bien nazes ma foi, j'ai nommé Normandie Nue avec François Cluzet et La Monnaie de leur pièce avec Baptiste Lecaplain. Comme disaient Les Inconnus : « Vive le cinéma français »...


Vers la lumière, de Naomi Kawase

Naomi Kawase est japonaise, et les Japonais, c'est indéniable, ont un talent étonnant pour faire apparaître dans le quotidien et l'ordinaire une poésie d'une subtilité émouvante. Vous ne me croyez pas ? Allez voir ce film alors, et on en rediscute. Il y est question d'une jeune femme dont le métier est de décrire des films pour les non-voyants, et d'un photographe dont la vue se détériore petit à petit. 


Si tu voyais son cœur
, de Joan Chemla

Cocoricoooooo ! J'ai été méchant dans mon paragraphe d'intro, le cinéma français a toujours quelques dignes représentants, et peut-être même une sorte de nouveau souffle qui sait ? En tout cas ce premier film de Joan Chemla a l'air réussi, entre un casting trois étoiles (Gael Garcia Bernal, Nahuel Perez Biscayart et Marine Vacth), une photo sombre à souhait et une bande-annonce d'un justesse rare, le tout au service d'une histoire d'amour. Ça a tout simplement l'air super. 


Seule sur la plage la nuit
, de Hong Sang-soo

Chaque nouveau film du réalisateur du superbe Jour d'après est la promesse d'une dissection tout en délicatesse et en drames de la société coréenne, et plus largement de l'âme humaine. Comment fonctionnons-nous, qu'est-ce qui nous émeut, nous révolte, nous désole ? Comment réagissons-nous face à ces sentiments ? Voilà ce à quoi ce nouveau probable chef-d'œuvre va tenter de répondre, là, sur une plage, entre souvenirs et espoirs


Sur votre écran perso

Comme y'a pas que le ciné dans la vie, que ça coûte quand même des sous et que de toute façon tout le monde passe sa vie derrière son ordi de nos jours, on se permet de vous faire quelques suggestions hebdomadaires à retrouver facilement en les tapant dans Google, pour vous enrichir, vous faire rire ou simplement vous divertir. 


Une série : La Servante écarlate

Quoi de plus actuel que cette série, tout juste lauréate du Golden Globe de la meilleure série dramatique ? Dans un monde dystopique, une communauté extrêmement puritaine fait des rares femmes encore fertiles des cadeaux de Dieu qu'il faut exploiter. On y suit les tribulations d'Offred (Elisabeth Moss, Golden Globe de la meilleure actrice dans une série dramatique), engagée comme "mère porteuse" au service d'un Commander et de sa femme, alors même qu'elle a été enlevée à son mari et à son fils. Ce que la série met en relief trouve un écho étrange et dérangeant dans notre propre société, affaire Weinstein en tête. A voir absolument, si vous ne lisez pas le classique de Margaret Atwood dont la série est tirée. 


Un docu : Belinda, de Marie Dumora

A 9 ans, Belinda est une "enfant de la Ddass", placée en foyer avec sa sœur qu'elle adore. A 15 ans, c'est une ado rebelle qui préfère bosser dans un garage que dans un magasin de chaussures. A 23 ans, c'est une jeune femme qui souhaite par-dessus tout se marier avec Thierry. Marie Dumora nous comte ce destin qui s'est façonné dans l'Alsace profonde, entre Colmar et Mulhouse, avec un œil à la fois tendre et réaliste. Un portrait de femme atypique, beau et d'un humanisme violent. Ce mercredi en salles.


Un classique : L'opération Corned Beef, de Jean-Marie Poiré

Aaaah la belle époque où Christian Clavier était encore un comédien attaché aux rôles de tête à claques névrosé et formait avec Jean Reno le duo mythique qui a tant brillé dans Les Visiteurs. Vous n'avez pas connu ? Regardez vite ce film d'espionnage aussi loufoque que rythmé, où ce bon vieux Clavier en prend plein la tronche devant un Jean Reno constamment sur les nerfs. Un bon gros embrouillamini de situations cocasses à la limite du burlesque, du veaudeville à grande échelle comme on savait si bien le faire à cette époque. Ça passe dimanche soir à 22h50 sur W9, régalez-vous !