Top des choses qui gâchent vos soirées à bannir définitivement

Coucou, c'est moi. Le mec qui fait chier tout le monde dès qu'il a bu un verre de trop et qui se trouve tout de même obligé de donner son avis sur tout. Le mec qu'on n'a plus envie d'inviter aux soirées et qui se venge en écrivant sur tous les gens qui l'emmerdent profondément la nuit.

Mais rassurez-vous, il n'y a pas que vous qui me gâchez mes soirées. Il y a tout un tas d'autres trucs répertoriés ici qui ne méritent plus d'exister, comme certains hommes politiques, certains sports ou certains médias – Bonbon compris. Pour votre bon plaisir. L'enfer, c'est les autres, moi y compris. Je vous déteste. 


Les potes qui arrivent en retard

Et qui t'obligent à patienter sous la pluie comme un trouduc'. 

Le videur qui te recale

Et qui te ridiculise devant tes potes qui étaient en retard.

Le prix de la pinte dans n'importe quel club

Et les gens qui te passent devant au bar.

Le DJ qui mixe super mal

Et qui a quand même le droit à une ovation parce que c'est une star.



Les apéros qui dégénèrent en discussion politique

Voire en baston si ton pote qui ne tient pas le rouge décide de t'en foutre une.

Les promoteurs de soirées à l'entrée

Et qui refusent de te faire rentrer toi et tous tes potes bourrés.

Les soirées où il y a trop de monde

Et que tu passes à l'extérieur à taxer des clopes.

Les gens qui te taxent des clopes 

Et à qui tu offres des vieilles roulées dégueu'.

Les soirées où il n'y a personne

Et où tu te sens quand même obligé de rester un peu.

Les soirées qui coûtent cher

Et qui sont super loin de Paris, t'obligeant à prendre un vieux Uber.

Les gens qui te marchent sur les pieds

Et qui ne s'excusent pas.

Les gens qui te bousculent

Et qui ne s'excusent pas encore une fois.

Les gens qui te dansent dessus

Et que tu éclates d'un coup de coude en plein au milieu du nez, en t'excusant, toi. 

Les gens qui transpirent comme des animaux

Et qui en profitent pour diluer ton pastis avec leur sueur.

Les soirées disco

Et les boules à facettes qui commençent vraiment à faire vieux jeu. 

Les soirées house

Et les insupportables vocals de diva qui chantent sur tous les morceaux.

Les soirées techno

Et les secret warehouses à 1h de Paris. 

Les soirées indus'

Et tous les kids trop drogués qui finiront employés polyvalents chez McDo, s'ils ne le sont pas déjà. 

Les soirées micro

Et globalement tous les trucs qui donnent envie de dormir debout. 



Les soirées trance

Et les cheveux sales. 

Les soirées hip-hop

Et l'odeur du vieux shit périmé.

Le Camion Bazar

Et ses paillettes qui te pètent les couilles. 

Les gens mal habillés

Et les meufs qui arrivent en talons en soirée. 

Les gens qui sont bien habillés

Et qui sont dans la queue des invités. 

Les gens qui prennent des traces dans les toilettes

Et qui ne t'invitent pas à en prendre avec eux. 

Les gens qui te taxent une trace dans les toilettes

Alors qu'ils étaient à la base juste venus pisser. 



Les collègues qui te suivent en soirée

Et qui te rappellent que lundi matin t'as une réu relou à 9h. 

Le gars qui te parle de son ex

Et qui ne sait pas que tu as couché avec.

Les gens qui n'ont pas d'after

Et qui finissent chez toi jusqu'à 14h. 

Les gens qui squattent ton before. 

Et qui arrivent avec du vin nature. 

La meuf qui pète dans les toilettes

Et qui avait apparemment bouffé un indien un peu chelou à 19h.

Le couple qui laisse une capote sur la cuvette des chiottes

Et qui sort de là avec un grand sourire béat.

Les potes qui partent après une heure de soirée

Et qui te laissent tout seul en pleine montée. 

Le public qui crie

Et qui lève les bras au mauvais moment du drop. 



Les gens qui font des OD sous tes yeux

Et qui font grave bader.

Le flic qui fout des amendes pour jet de mégots sur la voie publique

Et qui le fait avec le sourire. 

La pote qui te dit que tu te drogues trop

Et qui finit en PLS sur le trottoir après trois gin to. 

Le dealer qui est en retard

Et qui te sert une vieille coke coupée au Guronsan. 

Les queues de toutes les boites

Et que tu te sens obligé de gruger.

Les gens qui grugent les queues

Et que tu suis pour aller plus vite. 

Les mineurs qui prennent des taz

Et qui gâchent la musique avec leurs mâchoires qui claquent. 

Le/la pote qui te fait des déclarations d'amour sous MD

Et qui pue grave de la gueule. 

Le videur qui te fout dehors

Et qui t'indique que tu pourras récupérer ta veste à la fermeture du club.



Les soirées gratuites

Et tous les crevards qui les remplissent. 

Les soirées qui s'arrêtent

Et qui te laissent dehors dans le froid comme un con.

Les soirées nulles

Et qui étaient censées être bien. 

Les gens déguisés 

Et qui te rappellent que t'es pas très fun comme mec. 

Les gens qui sortent le samedi soir

Et qui donnent tout pour oublier qu'ils ont une vie de merde. 

Les mecs en chemise

Et qui sont cadres sup' et très heureux de l'être. 

Les open air

Et qui se révèlent être payants.

Le mec ou la meuf des vestiaires

Et qui ne retrouve pas ton manteau, du coup. 

Le chauffeur Uber qui écoute de la trap merdique

Et qui roule à deux à l'heure. 



Le métro parisien que tu rates

Et qui indique la fin du trafic. 

Les nouvelles bornes Vélib'

Et qui ne marchent pas, ces grosses connes. 

Les dancefloors bondés

Et les gens qui dansent dessus pas en rythme.

Les mecs relous et moches

Et qui te touchent les fesses sans pression.

Les meufs relous et moches

Et qui te draguent vénère alors que t'es avec ta meuf.

Les gens, tout simplement

Et qui te font vivre un enfer.

Moi, rédacteur du Bonbon Nuit

Et qui adore vous gâcher vos soirées avec le sourire.