Les accords mets et drogues 2018

Récemment, j'ai complètement arrêté le vin. Ça me donnait envie de vomir un peu trop souvent et ça me filait des crampes d'estomac du tonnerre en retour. Sans parler de l'haleine insupportable que pouvait me filer un bon vieux Médoc. C'était clairement impossible, d'autant plus que je clope autant qu'un poilu empêtré dans une guerre de tranchées depuis 5 mois, genre bataille de la Somme ou un truc dans le style. 


Par contre, j'adore la bonne graille, tout ce qui sent la viande fumée, les haricots rouges à l'ail, les bavettes ou la mimolette, ce qu'on fout sur une bonne tranche de pain de seigle ou qu'on récupère chez un poissonnier, du style petites huîtres ou bulots, et qu'on avale avec un filet de citron. Mon Dieu, ce que j'aime bouffer ! Au boulot, c'est simple, je ne pense qu'à ça. Le seul problème, c'est que cette passion s'accompagne très clairement d'un peu de vin quelconque. Et comme je n'en bois plus, il fallait bien que je trouve un petit accompagnement. Adorant toutes les drogues, c'était vite trouvé. 

Comment accorder les deux, du coup ? C'est tout là l'objet de ce petit guide. Pour chaque drogue que j'ai essayée (il y'en a pas tant que ça, finalement), vous trouverez donc ce qu'il convient de manger avec. Comme j'ai voulu la chose aussi complète que possible, j'y ai malgré tout glissé quelques boissons avec lesquelles déguster tout ça – alcool compris. Par contre, désolé pour les vegans, il faudra attendre ou demander à quelqu'un de plus intelligent que moi. D'ailleurs, je suis sûr qu'un paquet de vegans prennent quand même de la coke sans se soucier du fait que ça induit l'exploitation de plein de petits humains en Amérique du Sud.

Allez, bonne dégustation ! Et n'oubliez pas : il ne faut pas abuser des bonnes choses – sauf d'un vieux clacos coulant à souhait.   


Que manger ou boire avec de la cocaïne ? 

La cocaïne a un petit goût étrange qui racle la gorge, mais c'est surtout un terrible excitant. Pour apprécier cette drogue, il vous faudra donc privilégier quelque chose d'assez relaxant. Une petite tisane au tilleuil agrémentée d'une délicate cuillère de miel de châtaigne vous aidera ainsi à trouver le calme et atteindre la volupté. Pour la bouffe, privilégiez quelque chose d'assez léger, style carottes rapées ou salade de féta. En ce moment la burrata est à la mode, mais ne la mangez surtout pas accompagné de C, le goût qui remonte dans votre gorge se marie très mal avec l'onctuosité de la crème. Le must reste quand même la salade de concombre à la grecque. Sa forte teneur en eau et en fibres vous aidera à éliminer toute l'acidité contenue dans votre poudre préférée. 


Que manger ou boire avec de la kétamine ? 

La kétamine, un anesthésiant pour cheval, était la drogue fétiche des New-Yorkais dans les années 90. Aujourd'hui, elle est revenue à la mode pour le grand plaisir des amateurs de nuages ou de cotons, de singeries acrobatiques et de Dj-sets de Francesco Del Garda. La K vous donnera l'impression de quitter la surface de la Terre l'espace d'une trentaine de minutes et, pour compenser cet effet parfois un peu trop aérien, privilégiez une boisson forte et très terre-à-terre. Un grand verre de whisky si vous êtes porté sur l'alcool ou un jus de tomate si, comme moi, vous avez envie de vous rappeler les voyages en avion – ce qui, sous kéta, n'est finalement pas si éloigné. Pour la bouffe, violentez-vous : une choucroute, un bœuf bourguignon ou carrément une raclette feront parfaitement l'affaire. Redescendez sur terre, le ventre plein ! 


Que manger ou boire avec de la MD ou des taz ?

Déjà, évitez toutes les choses feuillettées, genre pains au chocolat, quiches lorraines ou tartes aux pommes. Toutes ces choses resteront coincées dans le fond de votre gorge et vous n'aurez plus qu'à boire beaucoup pour les faire redescendre. À proscrire, donc. En revanche, si vous avez déjà pris un para, vous savez qu'il vous faudra beaucoup boire. Privilégiez donc les aliments hydratants : une bonne pastèque bien juteuse, une salade de kiwi-pamplemousse ou un grand verre de lait de soja. Lorène, notre conseillère nutrition, préconise également un bon shot de Peanut Butter, « même si elle n'arrivera certainement pas à l'avaler, lol ». Aussi, la MDMA étant très salée, vous pouvez tenter des alliages sucrés/salés. Un bon maki accompagné de sa sauce soja sucrée ou une cuisse de canard laqué sauront très certainement vous enchanter. Dernièrement, certains ont même mixé Brie de Meaux et MDMA. Il faudra que j'essaie. 


Que manger ou boire avec des champignons hallucinogènes ? 

Si vous avez déjà essayé les champignons hallucinogènes, apparemment la drogue la plus safe, vous savez une chose : ça frôle le dégueulasse. En fait, non, c'est carrément dégueulasse. Alors pour contrer tout ça, une seule chose : les dilluer dans quelque chose d'un peu moins dégueulasse. Prenez un broyeur (du style le même que votre grand-mère quand elle vous prépare un jus d'orange), foutez votre dose de champi dedans et pressez le jus entier d'un citron. Il paraît que diluer tout ça avec le jus d'un ananas est tout aussi exquis, à tester. Vous m'en direz des nouvelles. Sinon, histoire d'amortir le choc des hallucinations, tout aliment qui stimule le cerveau est efficace : chocolat, poisson gras type sardines ou maquereaux, mais aussi romarin et guarana seront vos meilleurs amis. Accrochez-vous, votre trip ne fait que commencer. 


Que manger ou boire avec de la weed ou du shit ?

Désolé, je ne fume pas ça alors je ne saurai pas bien vous rencarder. J'ai donc demandé à mes collègues leurs petits conseils. Pour Tianos, tous les trucs sucrés de chez toi fonctionneront à merveille, genre chocolat, lait ou céréales que tu mangeais quand t'étais gosse (Miel Pop's, Golden Grahams, Coco Pops ou Tresor, par exemple). Évidemment, le chocolat est un grand classique pour Rachouille. Mais pas de n'importe quelle façon : avec du lait. Un chocolat chaud, quoi. Pour ma part, je me souviens juste avoir beaucoup apprécié l'effet cumulé du rouge et de la weed. Mais comme dit plus haut, j'ai arrêté tout ça. Enzo conseille un panini jambon-fromage et Manon, elle, préconise un jus d'orange ou un jus de pomme. Louis quant à lui vous recommande une grande bouteille d'Oasis ou, mieux, de Tropico. Vous m'en direz des nouvelles. 


Que manger ou boire avec du LSD ? 

Franchement, si vous arrivez à bouffer quoi que ce soit sous LSD, appellez-moi. À chaque fois que j'ai essayé, j'ai gardé le truc ou la boisson dans ma main au moins six heures en pensant que c'était une brosse à dent ou un téléphone cellulaire. Abandonnez donc tout espoir de manger quelque chose si vous êtes sous LSD.