Il faut arrêter avec le Berghain

Partout, constamment, dans toutes les bouches et peu importe le sujet de fond : Berghain, Berghain, Berghain, aaaahhhhhh ! Stop !

Il semblerait que l'Allemagne ne se résume qu'à une chose : le Berghain. Tous les regards sont tournés vers ce lieu de fête comme si Berlin ne possédait qu'une seule boîte de nuit. Qu'il s'agisse de la vie de son physio, de son tout nouveau statut de haut lieu de la culture ou du fait que des gens y aient dansé tout nu un jour d'orage, tous les prétextes sont bon pour en parler.

Sachant que la majorité de l'humanité n'y a jamais foutu les pieds, et ne le fera surement jamais, le mythe qui enveloppe ce lieu frôle la monomanie. Certains seraient prêts à tout pour y accéder, d'autres s'étouffent dans leurs mensonges pour gagner des points de hypitute « Ouais, le Berghain c'est super mainstreem, j'y suis déjà allé 52 fois, Sven c'est trop mon pote ». Et puis tout le monde crève de désir pour ce qui reste, dans l'absolu, une simple discothèque.

On ne remet pas en cause le fait qu'il s'agisse d'un temple de la techno et que ça vaut bien évidemment le détour. Mais de là à en tirer des jeux vidéos où l'on a le plaisir de se faire recale depuis un écran d'ordi pixélisé, une fausse reconstitution en carton, ou encore, dernière trouvaille en date, un jeu de carte type Jungle Speed grâce auquel on peut nous-même tej les gens à la place du physio, faut peut-être pas forcer.

Avec autant de produits dérivés, une multitude de récits exclusifs contant une véritable expérience là-bas et la prolifération constante de « guide pour être sûr d'y rentrer », le Berghain c'est Disney Land.

Le Berghain est devenu une franchise fourre-tout. La sortie future de ce fameux jeu de carte nommé Berghain ze Game en est la preuve immédiate.

N'oublions pas qu'il ne s'agit pas d'un zoo où l'on achète fièrement le parapluie estampillé maison, le mug XL en forme de maître Yoda et le T-shirt « I love Berlin ». Le principe de ce club repose sur le secret, l'inédit et l'insolite. S'il est interdit d'y filmer, ce n'est pas pour enflammer les imaginaires déviants mais bien pour préserver l'expérience qui s'y joue. Alors, que les initiés restent silencieux et que tout le monde se calme sur le sujet. Merci.

Je t'en foutrais du jeu de carte, si c'était sur le Globo ça vous ferait tous moins bander.