Des avantages de rester sobre en soirée

© Daily mail

Depuis toujours et partout sur Terre, l'alcool est un flacon qu'on s'enfile pour échapper à toute sorte de préoccupations : l'ennui, la peur, le stress, la timidité, la vie. Sache pourtant que ton état stationnaire est et restera celui de la sobriété. Pour t'habituer, on t'a donc préparé une petite liste de ce qui t'avantage économiquement et socialement à faire la teuf sans être bourré.

"Le plus clair de mon temps, je le passe à l'obscurcir", disait Vian. Semaine terminée, tu t'adonnes à peu de choses près à la même stratégie. Ton téléphone sonne. Toi, content de te sentir désiré, tu t'empresses de décrocher. Très vite, tout s'enchaîne. Tu rejoins tes potes, vous jactez brièvement en même temps que tu engloutis ta semaine et ton honneur au prix de décilitres de mauvais vin et d'alcool bon marché. L'alcool a ses raisons que la raison ignore. Pourtant, tiens-le-toi pour dit : faire la teuf sobre est une expérience unique. En voici les avantages.


Pouvoir observer les autres 

Le monde de la nuit abrite sans doute la plus belle faune de Paris. Hétéroclite, lubrique, homologue ou envoûtée par le son, on tire toujours un intérêt à l'observer. Concentre-toi sur cet observatoire social plutôt que sur ton verre vide. Les boîtes de nuit et autres soirées appart' sont un roman réél comme il en est peu. Mets ta lucidité à profit pour savoir le lire.  


La lucidité donne l'air moins con

Ceux qui ne sont pas des lumières lorsqu'il fait jour peuvent tenter d'être des torches pendant la nuit. L'avantage d'être sobre réside dans le fait que l'on n'altère pas ses capacités mentales et motrices : la diction demeure la même et les facultés à réfléchir et bouger aussi. Ainsi, tente donc de converser avec un interlocuteur bourré. Le nivellement par le bas aidant, ta lucidité te donnera l'air d'être un génie. 


Eviter les microbes

Sur un verre mal lavé ou dans la bouche d'un(e) inconnu(e) tout juste rencontré(e), un herpès est vite arrivé. Le fait de rester sobre ne détruit pas les chances de tomber malade mais écarte les stupides accidents. 


Le doux souvenir 

Heureuse est la sensation de la pleine conscience : de savoir ce que l'on a dit, vu, entendu et fait. Néanmoins, boire de l'alcool ne rime pas toujours avec trou noir post-teuf. Sa forte consommation rime cela dit avec une envie supérieure au reste de ne pas se rappeler de ce qu'on a raconté sur notre sombre adolescence de dark-émo-traînant-sur-des sites-pro-ana. 


Faire de toi un être unique 

Tout dépend de la teuf, mais affirmer que tout le monde est bourré en soirée ne serait presque pas une généralité. Rester vierge de tout état éthylique te met dans la position de l'être inhabituel, presque folklorique. Peut-être ta seule occasion de te démarquer. 


Savoir sur qui tu tombes
 

Si les gens prétendent qu'ils viennent pour profiter du son, nombreux sont aussi ceux qui viennent pour profiter des gens. Rester conscient(e) t'évitera de converser avec un(e) relou(e) à l'haleine putride en ayant l'impression que ce qu'il ou elle dit est intéressant. Il n'y a jamais trop d'économie sociale.


Les lendemains bien

Ne pas avoir consommé d'alcool en soirée, s'il peut laisser un amer goût de non-achevé, a ça de positif qu'il permet de se réveiller sans encombre. Astuce : profite de cette journée ensoleillée en jouissant de toute ton énergie pour aller rentabiliser tes neurones conservés. Tu peux par exemple essayer de te cultiver en allant ici. Ne pas boire en soirée, c'est aussi et surtout la garantie de se réveiller là où on l'a décidé.


La belle économie

L'argument est indéniable et plussoie tous les autres. Ne pas tenter d'être saoul en soirée suppose une centaine de balles d'économie. D'autre part, il faut avouer qu'une centaine de balles, c'est vraiment cher payé pour 8 verres de glaçons mal mélangés.