Après le retour du vinyle, le retour de la cassette

© Simone Aquaroli / Unsplash

Et si la cassette revenait à la mode ? C'est le pari fou de Jean-Luc Renou, patron de Mulann Industries, spécialisé dans les bandes magnétiques. Et vu l'amour que la France porte pour le vintage, on y croit, nous aussi, dur comme fer.

 

En Bretagne, dans les Côtes-d'Armor, le directeur de la société spécialisée dans les bandes magnétiques a décidé de tout miser sur la production des cassettes audios. Comparée au vinyle, remis largement au goût du jour, la cassette pourrait ainsi redevenir le support le plus huppé de notre génération. Oui, car la nouvelle génération – mais pas que – désire revenir aux sources avec une qualité analogique musicale supérieure.

Alors que le marché de la cassette a été largement délaissé par toutes les industries tels que Sony ou Maxell il y a de ça 15 ans, Mulann Industries souhaite relancer la production d'un objet représentant selon eux une culture rétro très florissante et pleine de potentiel.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par My Vintage Deco (@myvintagedeco.fr) le

À la fin de l'année 2018, l'industrie s’est lancée dans ce nouveau projet de production de cassettes vierges dans le cadre du Cassette Store Day. Des cassettes de deux fois 60 minutes, vendues à 3,49 euros l'unité, et se basant toujours sur cette même formule chimique d’origine. Sous le nom de « Fox C 60 - recording the master », la cassette se vend dorénavant en masse, à tel point que Mulann Industries est devenu la première industrie au monde à relancer la production de ce produit vintage et rétro. Jusqu'à aujourd'hui, des milliers d'exemplaires sont vendus par mois, mais l'objectif de l'industrie est d'atteindre les 100 000.

En effet, c'est parce que de nombreux clients ont demandé à voir un support palpable de musique au format poche sur le marché que le patron de l'entreprise Jean-Luc Renou y a vu une aubaine dans le retour de la cassette. « La plupart n’ont jamais connu le son analogique. Comme pour le vinyle, il y a aussi sans doute, chez eux, le besoin de tenir entre ses mains un objet physique, dans un monde où la dématérialisation va bon train », a expliqué le PDG dans un entretien avec le journal Le Monde.

En France, plusieurs labels s'intéressent de plus près à la cassette comme format de diffusion, à l'image de Datamusicalism et ses sorties d'artistes comme Modgeist ou ZPKF organisées sous forme de chasse au trésor. Ou encore le 99cts de Miley Serious, dont les releases se font uniquement sous ce format rétro.

Fin des articles

Paramètres des cookies