Honteux : les masques et gants en plastiques envahissent la Méditerranée

C'est un plongeur antibois expérimenté et à l'origine de l'association "Opération Mer Propre" qui tire la sonnette d'alarme ! Après plusieurs sessions de plongées depuis le déconfinement, il voit le nombre de déchets liés à l'épidemie de Covid (entre autres masques et gants) s'accumuler dans la Méditerannée et c'est catastrophique pour l'éco-système marin.

Il y a quelques jours nos équipes vous ont sensibilisé à l'importance de ne pas jeter son ou ses masques jetables n'importe où, et plus particulièrement ici à Marseille où la plupart sinon tous les déchets terrestres finissent inévitablement dans la mer. Aujourd'hui (et on le regrette !), c'est Laurent Lombart, fondateur de l'assocation "Opération Mer Propre" qui appelle à la mobilisation et au respect de l'environnement. Après ses regrettables découvertes sous-marine, il déclare sous une vidéo très explicite et représentative des dégats actuels "Sachant que plus de 2 milliards de masques jetables ont été commandés, bientôt il risque d'y avoir plus de masques que de méduses dans les eaux de la Méditerranée".

Ce dimanche 24 mai, après seulement 2h de nage à la recherche des déchets potentiels, les membres de l'assocation "Opération Mer Propre" ont remonté 200 litres de déchets divers, dont cinq masques chirurgicaux jetables et quatre gants en latex.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Opération Mer Propre! (@operation.mer.propre) le

Pour rappel tous les déchets, et pas seulement ceux qui mettent 450 ans à disparaître, doivent être jetés À LA POUBELLE ou dans un CONTENER PRÉVU À CET EFFET. 

Fin des articles