La technique pour tomber amoureux et désaimer quelqu'un

Vous pensez les émotions indomptables ? Qu’on ne choisit pas de qui on tombe amoureux ? Que la passion nous fait perdre le contrôle de nous-même ? Ce qui est sûr, c’est que l’amour rend fou, malade, ivre, et parfois aveugle. Que l’on soit en plein dedans ou que l’on en soit privé. Pourtant, il serait possible de contourner tous ces sentiments négatifs et de réguler son état amoureux.

Une étude unique en son genre

De nouvelles recherches suggèrent que l’amour est régulable en mettant en place des stratégies comportementales et cognitives pour contrôler nos sentiments. Les auteurs de cette nouvelle étude parlent de « love regulation », la régulation amoureuse. Ces techniques pourraient raviver la flamme lorsqu’elle s’éteint, et l’éteindre quand on subit une rupture amoureuse.

reguler-son-etat-amoureux-amours-imaginaires©Les Amours Imaginaires

Les chercheurs de l’Université du Missouri-St. Louis ont examiné 40 participants pour ce qui apparait comme la première étude du genre. Chaque participant est venu armé de 30 photos de leur partenaires actuel ou passé - la moitié était dans une relation, l’autre vivait une rupture.

La technique de la "réévaluation" ou comment contrôler nos émotions

On leur a demandé de réguler leur amour en utilisant la technique de la « réévaluation ». Les participants devaient ensuite regarder les images et se concentrer sur un aspect positif pour « up-réguler » et sur un aspect négatif pour « down-réguler ».

Résultat : les participants qui « up-régulaient » se sentait plus in love, et vice-versa. Pour prouver que ce sentiment n'était pas une illusion, on a mesuré leurs ondes cérébrales pendant l'exercice.

Pourtant, ce n’est pas un concept nouveau. Depuis Freud, les psychologues ont toujours pensé qu’il était possible pour notre esprit de contrôler certaines émotions. Mais les recherches se basaient plutôt sur les émotions négatives comme la colère et l’anxiété. L'amour reste une émotion encore bien mystérieuse. 

Fin des articles