Uber lance des trajets à 6€ vers le centre de Nice en soirée

Pour compléter l’offre de bus qui relient les arrêts de tram à la périphérie de Nice le soir, Uber et la ville de Nice se sont entendus pour proposer des trajets au prix fixe de 6€.

A partir du 4 juillet et pendant 1 an, les arrêts de la ligne 1 du tram seront accessibles grâce à un nouveau service à la demande. Le principe n’est pas une offre personnalisée, puisque les chauffeurs Uber suivront exactement les trajets des 17 lignes de bus qui permettent de relier Nice à sa périphérie. C’est en revanche une vraie solution au manque de transports en commun entre 20h et 2h du matin, heures entre lesquelles le tram fonctionne mais où les lignes de bus de nuit sont très peu nombreuses.

Cette nouvelle formule de mobilité promet une vraie économie à l’usager. En effet, les trajets recensés seraient en temps normal facturés entre 9 et 16€ sur l’application du VTC. La fonctionnalité est accessible en sélectionnant Ligne d’Azur sur l’application Uber. Cette expérimentation permettra également à la ville de Nice de connaître les fréquentations des lignes pour améliorer par la suite son offre de mobilité.

Cette offre novatrice (des systèmes liés aux derniers kilomètres ont été expérimentés au Royaume Uni et en Suède à destination des gares mais n’ont jamais été pensées avec les transports publics) est subventionnée à hauteur de 30 000 € par la métropole et effectuée à perte pour la compagnie américaine Uber, qui y voit là un pari sur l’avenir avec de nouvelles opportunités de business.

Comme à plusieurs reprises ces dernières années, les avancées des VTC remuent les compagnies de taxis, qui ont annoncé qu’elles proposeraient, elles aussi, une application avec une offre équivalente à partir de lundi Taxi Côte d’Azur. Et pour un déploiement encore plus large, ligne 2 du tram devrait rapidement être reliée.

Associée à la nouvelle offre de scooter électrique en libre-service City Scoot qui vient d’être confirmée, cette offre a de quoi booster la mobilité vers le centre de Nice. De quoi (re)découvrir une vie nocturne qu’on avait délaissée par manque de praticité !