La typologie des potes de l’ombre sur Facebook

C'est les 15 ans de Facebook, alors si t'es là depuis le début t'as dû amasser un paquet d'amis, certains un peu chelous. Un pote de l’ombre c’est quoi ? C’est un mec ou une meuf que t’as ajouté sur Facebook à un moment de ta vie. Et depuis, le néant.

Tout d’un coup, une publication sur ton wall d’un certain François Martin… Mais c’est qui ce gars ? Curiosité oblige, tu vas faire un tour sur son profil. Ah mais oui, le bon vieux François avec qui tu étais au centre aéré quand tu avais 9 ans et qui t’as retrouvé sur FB. Super. Voilà une petite liste (non exhaustive) de ces "amis". 


Le mec que t’as rencontré en colo de poney quand t’avais 6 ans.

Le mec que t’as croisé en soirée et a qui t’a dit « ouais mec moi aussi je cherche une coloc' attends je t’ajoute sur Facebook » et depuis rien.

Le mec qui t’ajoute aujourd’hui parce qu’il était en classe de latin avec toi quand t’étais en 5e.

Le mec à qui t’as fait un bisou sur la bouche quand t’étais en vacances au Club Med quand t’avais 13 ans et qui t’envoie « Hey, tu te rappelles de moi ? ».

Ta CPE du collège où tu te dis « Merde, elle doit voir que comment j’ai évolué et c’est pas joyeux ».

La nana à qui t’as dit bourré « Ah non mais toi, toi, j’t’adore trop meuf, demain je t’écris on prend un café, donne ton FB ».

Tes petits cousins éloignés que t’as vu une ou deux fois à des repas de famille et qui aujourd’hui vendent du shit en bas des blocks.

Ton prof' de guitare au conservatoire qui arrête pas de poster des statuts complétement réac'.

Ce mec que t’avais stalké a un moment donné parce que « OMG il est trop beau » mais en fait il est surtout trop con.

Ta maîtresse de maternelle, qui doit avoir la soixante-dizaine, amoureuse de Macron et qui a toujours son mot à dire. Sa philosophie, elle la déballe à coups de citations et proverbes. Dernier en date : « L'oiseau qui vole n'a pas de maître. Proverbe Occitan. ».

La famille éloignée de ton mec/meuf que tu n'as jamais rencontré mais qui a entendu parler de toi et qui veut se la jouer proche à mettre des commentaires sympas sur toutes tes photos genre « Vous êtes trop mignons tous les deux ».

La meilleure pote d'une pote qui t'avait ajouté une fois pour participer au cadeau commun de cette pote (et aussi que tu as croisée une fois dans un train sans oser aller la voir parce que tu l'as jamais vue en vrai) dont tu as suivi toute la carrière de relookeuse, du coup.

Le mec/la meuf magnifique que t'as pécho un soir par chance et que tu gardes pour en contempler les photos avec nostalgie en te disant « ouais, toi, je t'ai pécho, toi ».

Le père de ton beau-frère habitant à l'autre bout du monde qui t'envoie des chaines à longueur de temps.

Ta grande-tante éloignée que tu ne connais ni d'Eve ni d'Adam qui like toutes tes photos, si tant est qu’elle ne commente pas « des bisous de ta tante Renée ».

Tes profs de lycée ou d'école que t'as ajoutés après ton dernier jour pour stalker leur vie pas très palpitante et qui likent la moindre de tes activités.

Le mec que t'as ajouté pour clore un deal Wanted, en 2012, pour deux vinyles pétés.

Un mec que t'as rencontré une fois en soirée à L.A. et que tu veux garder au cas où tu cherches somewhere to squat à L.A. un jour si t'y retournes (certainement jamais).

La personne qui t'a trop kiffé, t'a ajouté direct dans l'espoir de te pécho, et qui depuis te donne toujours le like minimum que tu mérites.

La meuf qui t'a loué un airbnb et qui te dit que c'est mieux de passer direct par elle à l'avenir et pas par l'appli et depuis tu vois que c'est une vraie globe-trotteuse et toi t'es là, dans ton bureau à écrire un article sur les amis Facebook.

Le mec/la meuf qui t'a guédra une fois en soirée à qui t'a filé ton fb avant de dire « heu atta je dois faire un truc » et de tracer mais que tu gardes depuis pour prouver que t'as des amis gays et que t'es cool.

Le mec que tu veux supprimer mais non, parce que « quand même il était tellement sympa ».

Le mec que t'as raméné chez toi un soir, qui a promené ton chien un lendemain (awkward), mais que tu dois garder parce qu'il t'a laissé partir sans payer au bar.

Le pote mexicain de ton ancien coloc' mexicain que t'as ajouté un jour pour le dépanner, et sur les posts duquel tu cales des "olà cabrón" depuis pour faire genre tu parles espagnol.

Ce mec chelou avec qui t'as tapé la discut' au bar, qui prétend avoir publié 2 romans et qui est devenu un proche le temps d'un verre malgré sa mythomanie (bonus, son haleine sentait fort la gnôle).

Le fameux profil que t'as aucune idée de qui c'est mais qui a l'air cool vu qu'il post souvent des trucs cool et qu'il like tes posts de temps en temps, alors tu le gardes, on sait jamais entre gens cool.

Les 50 RP de soirée plus ou moins pourries qui te proposent toujours des codes promos avec 1,50€ de rabais pour leur événement à la con.

Ton oncle qui partage une fois tous les deux jours des posts insultants envers le gouvernement français alors qu'il vit à l'étranger depuis 10 ans entre deux statuts complotistes.

Ce mec qui t'a dragué vite fait sur messenger, que t'as recal et qui depuis hante ton fil d'actualité.