Ivre, il est condamné à 6 mois de prison après un “chat-bite” à un gendarme

Faites attention à vos actes en présence des forces de l’ordre lorsque vous avez consommé de l’alcool. Vous pourriez flirter avec l’illégalité et passer votre gueule de bois en prison. Un homme n’avait visiblement pas ce conseil en tête lorsqu’il a fait un “chat-bite” à un gendarme après un accident de scooter…

Cette anecdote des plus insolites date d’il y a un an, début février 2022, dans le département du Gard. L’histoire est la suivante : un conducteur de scooter en état d’ébriété cause un accident de la circulation, et se retrouve face à plusieurs gendarmes. Ils tentent alors de contrôler le pilote, mais ce dernier s’autorise une folie, se dirige vers l’un des gendarmes et hurle “chat-bite” en lui touchant… bah le pénis, disons. 


Un enfantillage qui coûte cher

Souvenez-vous, on jouait à ça au collège : le “chat-bite” consiste à toucher le sexe d’une autre personne avant de partir en courant. Oui, niveau consentement, on a vu mieux. Déjà connu des services de police pour des faits similaires, l’individu a été jugé pour agression sexuelle et « outrage en parole et en geste » sur une personne dépositaire de l’ordre public. La sanction : un an de prison, 6 mois avec sursis. De quoi le dissuader de recommencer.

De quoi espérer aussi que les femmes victimes d’agressions sexuelles soient un jour aussi bien défendues par la justice que les “personnes dépositaires de l'ordre public”…

via GIPHY

Fin des articles