Des étudiants niçois organisent un « happening » responsable de contestation

  • Laura P
  • News
  • Publié le 26 Janvier 2021 à 09h56
Université Côte d'Azur ©

Plusieurs études ont prouvé que les étudiants sont particulièrement impactés par les mesures de restrictions liées à la crise sanitaire. Au-delà de ne plus pouvoir se réunir pour faire la fête, le suivi de leurs études respectives en visio est très déstabilisant pour beaucoup d’entre eux. Partant de ce triste constat, des étudiants ont décidé de se révolter de manière pacifique en organisant un « happening » responsable ce mardi midi.

Ce mardi 26 janvier, à 12h, un grand nombre d’étudiants de l’Université Côte d’Azur vont donc réaliser un « happening » responsable. En d’autres termes ils vont réaliser l’acte symbolique de s’allonger dans le parc du campus de Valrose qui héberge la Faculté de Droit et Science Politique de Nice.

La notion de « responsable » quant à elle prend racine dans le désir de se faire entendre tout en respectant la loi et les mesures de distanciation en vigueur en France.
 Derrière ce projet, la Fédération des Association et Corporations Étudiantes des Alpes-Maritimes - Face 06 - à bout de souffle.

Revendication principale : le retour en présentiez  

La Fac n’est pas faite pour tout le monde. On y demande de la rigueur et la discipline personnelle, un rythme de travail constant et un engagement réel pour espérer une réussite. Une philosophie de vie qu’il est indispensable de mettre en place dès les premières années d’études et qu’il semble aujourd’hui quasi impossible d’initier ou de préserver en distantiel, d'après les étudiants eux-mêmes.


De plus, l’accès a un réseau internet de qualité à domicile ne devrait pas être une condition sinequanone au suivi des cours et c’est pourtant ce que les visioconférences induisent. Voici en quelques mots les contestations majeures des étudiants à l'origine de ce mouvement.  







Du tutorat rémunéré comme soutien  

En résonnance avec l'appel au secours des étudiants, l’Université Côte d'Azur vient de lancer un dispositif de tutorat rémunéré (de 5 à 15h/semaine) qui doit permettre le recrutement de 200 étudiants de la L2 au doctorat afin de donner un coup de main à ceux qui en ont le plus besoin. 

Pour soumettre votre candidature c’est par ICI.

Fin des articles