Covid-19 et déconfinement : où en sont les pays européens ?

  • Cindy V
  • News
  • Publié le 7 Avril 2021 à 11h22

À l’heure où la France instaure un 3e confinement de 4 semaines, des pays comme le Portugal ou la Grèce ont pris des mesures totalement différentes. Zoom sur quelques pays européens en déconfinement.

L'herbe a l'air un peu plus verte chez nos voisins européens. Pendant que nous entamons un 3e confinement dans toute la France, certains pays sont en pleine réouverture des musées, restaurants, bars et autres commerces dits non essentiels, avec certaines restrictions sanitaires.

 
Allemagne : la politique s’en mêle

Chez les voisins germaniques, on est également dans une troisième vague du coronavirus, difficile à freiner. Angela Merkel n’écarte pas l’idée d’un confinement national ; seulement, en Allemagne, les Länder ont beaucoup de pouvoir et d’autonomie sur leur territoire (un peu comme chaque État des États-Unis). Vous avez peut-être vu sur la carte de l’évolution de l’épidémie, il existe une région allemande beaucoup moins touchée par la Covid-19 que les autres : celle de la Sarre, à la frontière avec la France. Le chef du gouvernement de cette région, Tobias Hans a annoncé la réouverture des établissements comme les cafés, restaurants, cinémas, salles de spectacle et clubs de gym. La chancelière tente de garder son calme face à cette décision pour trouver des solutions à l'échelle nationale.

 
Portugal : ça déconfine lentement, mais sûrement

Après un confinement débuté à la mi-janvier, la première étape de sortie progressive comprenait l’ouverture des écoles primaires le 15 mars dernier. Le Portugal est maintenant à la deuxième étape de son déconfinement progressif, prévu sur un mois et demi : les terrasses de café (avec une jauge de 4 personnes maximum), les musées et monuments, des commerces dits non essentiels et les collèges ont rouvert. La dernière étape de déconfinement – si leur situation sanitaire reste en bonne voie – concernera l’ouverture des lycées, université, cinémas et théâtres en intérieur (toujours avec une jauge max de personnes et autres restrictions sanitaires).

Royaume-Uni : vaccination pour aller aux pubs

« Le lundi 12 avril j'irai moi-même au pub », assure le Premier ministre britannique, en précisant qu’il prendra tout de même des précautions avec sa pinte de bière. En effet, Boris Jonhson a annoncé la réouverture des terrasses de pubs et de plusieurs commerces dits non essentiels pour le 12 avril au Royaume-Uni. Si le pays a été et continue d’être gravement touché par l’épidémie du coronavirus, le gouvernement a misé sur une campagne massive de vaccination, à tel point qu’aujourd’hui ce sont 46% de la population qui auraient reçu une première dose de vaccin. Les Britanniques se voient interdit.e.s de déplacement en dehors du pays jusqu'au 17 mai.

 
Espagne : restons entre nous (d’accord les Français ?)

Le nombre de contaminations quotidiennes est en légère baisse depuis deux mois en Espagne. Les bars, restaurants et commerces dits non essentiels sont actuellement soumis à des restrictions, mais ouverts. Comme en France, les déplacements interrégionaux sont interdits pour les locaux, depuis l’automne dernier. Après avoir récemment reçu un nombre grandissant de touristes français, surtout dans sa capitale, l’Espagne a pris la décision d’imposer un test PCR négatif à toutes les personnes en provenance du territoire français.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @ignacio_m_g

 
Grèce : on est prêts pour récupérer les Français d’Espagne (mais attention)

Le pays est à présent en période de déconfinement : la plupart des commerces non essentiels du territoire sont ouverts, sous certaines restrictions. La Grèce dit être prête à accueillir des voyageur.euse.s étrangèr.e.s dès le mois de mai. Malheureusement, la situation sanitaire continue à s’aggraver dans le pays, avec un nombre de contaminations et de décès liés au coronavirus de plus en plus haut.

Fin des articles