Covid-19 : des restrictions étendues à toute la France et fermeture des écoles

Face à la situation sanitaire qui se dégrade et à l’augmentation du taux d’occupation dans les services de réanimation qui approchent les 90%, plusieurs médecins ont demandé au chef de l'État de prendre des mesures plus strictes. Après un nouveau conseil de défense sanitaire, Emmanuel Macron a donc pris la parole ce mercredi 31 mars pour annoncer de nouvelles restrictions. Le gouvernement a tranché : les écoles vont fermer pendant 3 semaines et les restrictions seront étendues à toute la France dès samedi.

Des restrictions étendues à toute la France

Pour freiner l’épidémie, l'intégralité de la France sera concernée par les mesures de restrictions déjà en vigueur dans 19 départements à partir de samedi. Dans les faits, il s'agit d'un "confinement amélioré" avec des sorties autorisées dans un rayon de 10 kilomètres autour du domicile et la fermeture des commerces jugés non-essentiels. "Nous faisons le choix de la confiance et de la responsabilité", a notamment déclaré le Président Emmanuel Macron. 


Ferme des écoles durant 3 semaines

Depuis plusieurs jours, les écoles sont sous surveillance renforcée. « Si nous ne prenons aucune mesure, le risque c'est que les écoles ferment toutes seules », explique un ministre, qui fait référence à la fermeture des classes dès le premier cas de Covid détecté dans les 19 départements confinés. De ce fait, le chef de l'État a pris la décision de fermer les crèches, les écoles, les collèges et les lycées durant 3 semaines à partir du 5 avril. Les vacances de printemps débuteront le 12 avril pour l'ensemble de la France. 

Le calendrier :

5 avril : 1 semaine de cours à la maison pour les écoles, collèges et lycées
12 avril : 2 semaines de vacances simultanées pour les 3 zones
26 avril : Retour en classe pour les maternelles et primaires. Cours à la maison pour les collèges et lycées
3 mai : Retour en classe pour les collèges et lycée


Emmanuel Macron a également annoncé le maintien des aides actuellement en place pour les travailleurs. Pas de confinement national donc.

Fin des articles