Coronavirus : l'accès aux plages officiellement interdit à Nice et dans toute la région

mrtom-uk

Bien que le confinement ait commencé depuis mardi midi, de nombreux habitants continuent de sortir sur les plages du littoral. En réponse à cette situation, le préfet de l'Hérault a pris la décision d'interdire complètement l'accès aux plages et au lac du Salagou.

Empêcher les Français de sortir n'est décidément pas une mince affaire. Malgré les constants avertissements, à la fois du gouvernement et du secteur de la santé, les promeneurs n'ont, semblerait-il, pas l'intention de rester chez eux. Familles et couples se baladant sur la plage, groupes de personnes organisant des pique-niques sur le sable... "Nous observons des concentrations de personnes sur les plages et le littoral, c’est un vrai problème sanitaire pour elles. Mais aussi pour les policiers qui doivent les contrôler en permanence. Ce n’est plus possible, les gens ne nous écoutent pas", alerte la préfecture.

En conséquence, le préfet a ordonné la fermeture complète des plages de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Des patrouilles de police seront présentes pour verbaliser les éventuels promeneurs (pour rappel, l'amende est de 135€). Une mesure qui concerne toute la région, mais aussi la Corse et l'Occitanie.

Dans le même temps, le préfet de la région en a profité pour lancer un dernier avertissement concernant la Promenade des Anglais qui voient encore et toujours défiler les passants malgré les directives : "Au vu des comportements observés, nous n’excluons pas de fermer la Promenade des Anglais. Cette mise en garde est ferme". Des barrages filtrants devraient être mis en place pour empêcher les promeneurs d'accéder aux plages. En effet, à l'approche du week-end, les autorités craignent particulièrement une arrivée en masse de promeneurs sur les plages.

Fin des articles