En cas de 3e vague, les vacances de février pourraient être rallongées

Le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé ce mardi, au micro d’Europe 1, que l’allongement des vacances d’hiver était envisagé en cas de 3e vague de coronavirus.

Les retrouvailles des fêtes de fin d’année risquent probablement de faire démarrer une 3e vague. Si la situation vient à se dégrader, le ministre de l’éducation assure être « forcément ouvert à tous les scénarios. » L’un de ces scénarios envisagés est le rallongement des vacances d’hiver.

« Par définition on doit tenir compte d'évolutions qui ne sont pas encore connues. Ce serait possible. Mais mon scénario privilégié est toujours de maintenir les calendriers tels qu'ils sont pour que les élèves soient dans la meilleure situation possible. » Des ajustements sont possibles en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Les vacances, pour l’instant, sont prévues du samedi 6 février au lundi 22 février pour la zone A, du samedi 20 février au lundi 8 mars pour la zone B et du samedi 13 février au lundi 1er mars pour la zone C.

Fin des articles