Pas de second Amélie Poulain car « Paris est moche maintenant »

Bon, à la base on n'attendait pas forcément une suite à Amélie Poulain. Mais, bon à savoir : c’est de toute façon archi mort. On vous explique pourquoi…

Inscrit au panthéon des cinéastes français, Jean-Pierre Jeunet n’a franchement plus rien à prouver. On le kiffe bien ce bon vieux bonhomme, d’autant plus qu’il est à l’origine d’un de nos films les plus exportés au monde. En effet, aux quatre coins du globe, Amélie Poulain est devenu un emblème de la capitale vendant du rêve et attirant grand nombre de touristes.

Du coup, quand ce monstre du cinoche est interviewé, on ne peut s’empêcher de lui parler de son grand classique. Cette fois-ci, c’est IndieWire qui évoque le sujet avec lui. À propos des multiples offres pour réaliser un sequel du film, il déclare que la chose est « une mauvaise idée ». Pour s’expliquer, il évoque non seulement les nombreux sites de construction qui rendent un tournage difficile, lâchant ainsi un « Paris est moche maintenant ».

Voilà, c’est dit et ça fait mal. Dans l’idée, on pourrait comprendre qu’il soit trop attaché au Paname d’il y a 20 ans, celui de l’émergence des 2000’s encore empreint d’un certain caractère vintage. Toutefois, le portrait parisien établi dans le film est attaché à une dimension utopique et poétique propre à la trame.

amelie-poulain-jean-pierre-jeunet-paris-moche

En soi, Paris on l’aimait bien à l’époque, et c’est pas dégueu maintenant non plus. Seulement, on lui accorde que l’ambiance colle plus de ouf… Amélie aurait plus de mal à se balader en vélo entre les Gilets jaunes. Bon, on force…

Longue vie à Paname.

Fin des articles