Après le hot girl summer, place au sad girl autumn

Nouvelle trend sur les réseaux sociaux, le sad girl autumn a remplacé le mood festif du hot girl summer. Mais qu'est-ce que cela signifie ?

Chaque été, le hot girl summer bat son plein et apporte avec lui son lot de soleil et de bonne humeur. L’arrivée de l’automne laisse désormais place à un tout autre mood : le sad girl autumn. Si le terme est nouveau, le syndrome ne l’est pas. On le sait depuis longtemps, les mois d’octobre et de novembre apportent avec eux leur lot de déprime.

Entre l’arrivée des journées plus courtes et plus fraîches et le manque d’ensoleillement, difficile d’échapper à la dépression saisonnière. Mais pourquoi les réseaux sociaux sont-ils remplis du hashtag #sadgirlautumn ? Cette baisse de régime serait-elle réservée aux filles ? On vous explique.


La fin du hot girl summer en octobre

Chaque début d’été, le hot girl summer revient en force sur les comptes TikTok et Instagram des jeunes femmes du monde entier. Popularisée par la rappeuse Megan Thee Stallion il y a quelques années déjà, cette expression est un peu devenue le nouveau Carpe Diem des filles de la génération Z pendant la période estivale. Le principe : passer son meilleur été entre copines, si possible célibataire, à voyager, faire la fête, sortir, rencontrer de nouvelles personnes… Bref vivre sa meilleure vie sans se soucier des hommes.

Lorsque la saison de tous les plaisirs touche à sa fin, la mode hot girl summer s’estompe avec elle. Mais TikTok n’a jamais dit son dernier mot ! Quand une tendance disparaît, une nouvelle apparaît dans la foulée, et cette fois, c’est le sad girl autumn. Si l’intitulé de cette expression est trompeur, il concerne en réalité aussi bien les hommes que les femmes.

Identifié par Stylist, cet état psychologique n’a rien d’étonnant : « Se sentir déprimé à cette période de l'année n'est pas rare. L'automne est là, tout comme la baisse d'énergie habituelle qui s'ensuit. Les journées seront de plus en plus courtes et les listes de choses à faire sans fin. Cela peut avoir un impact émotionnel et psychologique sur nos systèmes internes, qui à leur tour ont un impact sur notre humeur », explique ainsi la psychologue Lalitaa Suglani.


TikTok, le royaume où la mélancolie est tendance

Si la dépression saisonnière est bien réelle, elle a également tous les atouts pour se mettre en scène de façon romantique sur les réseaux sociaux. Et ça, TikTok l’a bien compris, puisque le #sadgirlautumn est devenu viral en seulement quelques jours.

@saraamirii

i love it and hate it

♬ original sound - .nabio ★
@marthaandthebookcase The vibes are immaculate #autumn #fallaesthetic #sadgirlautumn #gilmoregirls #halloween #aesthetic #pinterestaesthetic #sadgirlfall ♬ fall - z

Looks confortables, balades en forêt, soirée au coin de la cheminée, recommandations de série à mater sous un plaid, chansons mélancoliques… La trend s’est installée aussi vite que l’automne dans nos vies. Mais si ces activités ont tout pour nous plaire quand les températures chutent, certaines séquences des réseaux sociaux semblent vouloir rendre "cool" le fait d’être déprimé.

Y a-t-il un risque de "glamourisation" des troubles de santé mentale ? Oui. Attention donc à ne pas tomber dans l’excès de morosité, au risque de banaliser la dépression, qui est une pathologie bien réelle et handicapante.

Fin des articles