Après le colibri et le paresseux, de nouveaux pensionnaires à la Galerie des Machines

Alors que certains reviennent sur les bancs de l'école, de l'université, et reprennent le travail, c'est l'heure de la fermeture annuelle des Machines de l'île. Une fermeture qui permettra à l'Elephant et aux autres pensionnaires de la Galerie des machines et du carrousel des mondes marins de se faire une beauté, et d'accueillir de nouvelles créations.

Une fois les opérations de maintenance habituelles effectuées, Les machines de l'île seront prêtes à vous accueillir de nouveau à partir de début février, à l'occasion des prochaines vacances scolaires. Vous pourrez venir y découvrir deux nouveaux venus dans la galerie : un couple d'oiseaux amoureux qui « exécuteront une parade amoureuse pilotée par le public » ainsi qu'avec l'aide des machinistes, à la manière du paresseux que vous avez peut-être déjà manipulé.

colibri machines de l'ile nantes
Le colibri - crédit photo : Olivier Lanrivain, Presse Océan

chenille arbre aux hérons nantes
La chenille géante

Des animaux qui viendront peupler l'Arbre aux Hérons

A terme, le paresseux, le colibri géant et le couple d'oiseaux amoureux rejoindront tous l'Arbre aux Hérons, projet ambitieux de Pierre Oréfice et François Delarozière qui devrait voir le jour en 2022 en plein coeur du Jardin Extraordinaire de la Carrière Miséry. L'Arbre aux Hérons sera un arbre mécanique de 50 mètres d'envergure, de 32 mètres de haut au sommet duquel deux hérons géants pourront embarquer 16 passagers pour un vol circulaire.

arbre aux herons nantes
L'Arbre aux Hérons, en version réduite

Les 22 branches de l'Arbre aux Hérons donneront accès à des jardins suspendus reliés entre eux, vous invitant à vous promener de branche en branche à la découverte de cette cité dans le ciel et de son bestiaire d'animaux mécaniques. Cette structure pourra accueillir jusqu'à 300 visiteurs simultanément.

Fin des articles