Coup dur : l'Arbre aux Hérons ne verra finalement pas le jour à Nantes

Ce devait être l’œuvre phare du projet de rénovation de l'île de Nantes. Sorte de Tour Eiffel à la nantaise, le très attendu Arbre aux Hérons ne verra finalement pas le jour. Le projet vient d'être officiellement abandonné par la Métropole de Nantes pour des raisons financières et juridiques.

L'Arbre aux Hérons devait devenir le plus grand arbre urbain jamais créé avec une hauteur de 35 mètres et une couronne de 50 mètres. Entièrement imaginé par les Machines de l'île, l'arbre devait arborer une magnifique tunique de verdure avec plusieurs jardins suspendus accessibles au public et permettre aux visiteurs de pouvoir vagabonder entre les branches pour découvrir les vues imprenables sur le jardin extraordinaire. Mais tout ce programme n'aura finalement pas lieu. 

Annoncé pour 2027 sur le site du Jardin extraordinaire face à la Loire, ce projet pharaonique vient d'être officiellement abandonné par la Métropole de Nantes pour des raisons financières et juridiques. « Le contexte d’urgence sociale et écologique doit orienter toutes nos décisions. Ce choix, c’est celui de la raison », a annoncé Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole (source 20 Minutes).

Il faut dire que le coût de la construction s'était considérablement envolé ces derniers mois. À l'origine, le coût prévisionnel devait être de 35 millions d’euros. Mais une nouvelle étude avait récemment fait état d'un coût réel de 52,4 millions d’euros. S'est ajouté à cela l'explosion du prix des matières premières et de l’énergie qui a encore fait grossir la facture globale de 15 millions d’euros. Enfin, l'obligation de mise en concurrence pour les travaux a aussi pris du plomb dans l'aile, augmentant encore l'addition de 13 millions d'euros. Résultat des courses : un projet estimé à 80 millions d'euros et donc clairement hors budget pour la Métropole de Nantes. 

Fin des articles