Bientôt une salle de casse à Nantes !

© Cyrille Le Goaziou

MEILLEURE NEWS DE TOUS LES TEMPS : une salle de casse « Fury Room » va bientôt ouvrir à Nantes ! On va pouvoir tout casser sans se faire engueuler par nos mères, voisins, mecs (rayer la mention inutile). Dans l'oreillette, on nous parle du mois de mai... Autant vous dire qu'on est IMPATIENT ! 

On a tous entendu parler de ce concept ultra-novateur (et ultra canon) : les « Fury Room » sont des salles de casse, où l'on vient pour se défouler en détruisant vaisselle, bouteilles de verre, écrans d'ordinateur et même mobilier ! Le tout en toute impunité, sans en payer les pots cassés (ouh, on est en forme sur les jeux de mots). 

©Cyrille Le Goaziou

Andréa Boidin et Charles Gobessi, un jeune couple, ont choisi Nantes pour ouvrir leur propre salle de casse. « On est tombés amoureux de la ville, de son grain de folie et de son esprit novateur. C'est une ville qui ose ! », nous explique Andréa. Actuellement à la recherche d'un local pour accueillir la salle de casse, le couple espère pouvoir ouvrir la « Fury Room » nantaise au mois de mai. En cas de contretemps, on devra attendre la rentrée de septembre, mais rassurons-nous : on va bientôt pouvoir se déchaîner ! C'est vrai, qui n'a jamais rêvé d'envoyer valser une pile d'assiettes avant de se rappeler que même chez Ikea, ça coûtait une blinde ?

Plusieurs formules, un même objectif : tout casser !

Débarquées à Paris depuis 2017, les salles de casse ont déjà rencontré leur public. Surprise, ce sont les femmes qui aiment le plus casser des objets sans raison. Jeunes actifs, étudiants, couples... Tous les profils, jeunes surtout (entre 20 et 35 ans) mais aussi moins jeunes, aiment se défouler dans ces salles. Plusieurs formules pour tout casser, de la formule solo qui dure 10 minutes pour se destresser en un rien de temps à la formule plus importante à faire à plusieurs qui inclut de détruire les objets d'un appartement ou d'un bureau, ce concept est parfait pour passer un bon moment entre amis ou entre collègues (meilleure idée de team building à souffler à son patron).

©Cyrille Le Goaziou

Les objets à casser sont récupérés grâce à des partenariats avec les bars de la ville, qui donnent leurs bouteilles vides, grâce à des organisations de recyclage ou grâce à des informaticiens. Une fois détruits par nous autres enragés, les objets sont recyclés par « Fury Room »

On vient de trouver le meilleur défouloir au monde ! Stay tuned pour en savoir plus sur l'avancée du projet.