Une étude prouve que faire le ménage permettrait de vivre plus longtemps

Si on a récemment appris que boire l’apéro avec sa moitié était signe de solidité du couple, voilà une autre étude qui souhaite cette fois rallonger notre espérance de vie. À vos balais et plumeaux, c’est pour votre bien !

Qui l’eût cru ?! Une étude menée par l'Université College London révèle que faire le ménage (ou le jardinage) ferait grimper notre moral en flèche et aurait une incidence directe sur notre espérance de vie. En effet, le fait de nettoyer son intérieur procurerait un sentiment d’apaisement et de bien-être avec une baisse significative du rythme cardiaque. Pour obtenir tel résultat, les chercheurs de l’UCL ont demandé à 20 000 personnes, hommes et femmes confondus et dont 3 200 souffraient d’anxiété, de se mettre à faire le ménage pendant un mois à raison de 20 minutes par jour minimum.

Faire le ménage plutôt que faire du sport

Un mois plus tard, les résultats ne laissaient pas de place au doute : les personnes stressées ont eu un moral boosté et un rythme cardiaque plus lent. Le ménage libérerait dans le corps de l’endorphine, la célèbre molécule du bonheur sécrétée par le cerveau, qui contribue grandement à réduire le stress et l’anxiété. En fait, le fait de faire le ménage aurait le même impact sur le mental qu’une séance de sport…

À ce propos, une autre étude menée par le American Public Health Association révèle que faire trois heures de ménage énergétique en astiquant, balayant, frottant et récurant pendant trois heures reviendrait à faire trois kilomètres de running ! Une étude qui explique aussi que faire du tri dans son logement permettrait aussi d’en faire autant dans son esprit, le ménage était une sorte de défouler émotionnel. Enfin, faire le ménage aurait également un impact positif sur notre mémoire, la capacité de concentration et notre équilibre mental.

Pour connaître les tips pour faire le ménage en 30 minutes chrono, c'est par ici !

via GIPHY

Fin des articles