Les clubs ne devraient pas pouvoir rouvrir cet été selon la ministre de la Culture

Pas de bonnes nouvelles du côté de la culture – qui nous intéresse principalement. Si les cinémas, théâtres et autres lieux de rassemblement et de divertissement voient le bout du tunnel, c’est encore loin d’être le cas pour les lieux de fête, dixit Roselyne Bachelot.

Moins oubliée, mais toujours plus repoussée. La réouverture des clubs, festivals et autres lieux de fête en intérieur ne voit pas la fin de cette pandémie… et selon la feuille de route de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, ça ne devrait pas arriver avant au moins l’automne. Lors d’une allocution à l’Assemblée nationale ce mercredi 5 mai 2021, la tenancière du 3 rue de Valois a annoncé sa feuille de route pour le déconfinement actuel.

 
Du neuf pour les cinémas et salles de spectacle, pas les clubs

On pourra donc retrouver nos chers grands écrans dès le 19 mais, mais sous réserve d’une jauge de 35% et l’absence des services de restauration (pas de pop-corn pour vous, désolé). Le 9 juin, les jauges montent à 65%, avant d’être complètement levées le 1er juillet.

Mais pour les clubs et autres salles de concert debout, rien n’est gagné : seulement un petit "éventuel" retour à l’automne, sans plus de certitude. Ce qui devrait changer la donne, c’est la réalisation (ou non) des fameux concerts test prévus à Marseille et Paris à la fin du mois de mai ; il n’en revient qu’à une autorisation ministérielle pour les confirmer. Cette expérience devrait permettre d’avoir une réalité sur la possibilité (ou non) de tenir des évènements en intérieur alors que le Covid-19 est encore bien présent dans nos vies.

On ne refera pas la teuf de sitôt dans nos lieux préférés et l’année 2021 devrait faire office de nouveau pétard mouillé pour les acteur.ice.s de l’industrie de la fête. En espérant que les fonds de compensation continuent de limiter les dégâts, déjà trop importants en bientôt deux ans.

Fin des articles