Les ados prônent désormais le moche sur Instagram

Mises en scène léchées, photos ultra travaillées, murs colorés, tasses de café, ongles manucurés et voyages rêvés, les influenceurs nous ont lassés ! Et nous ne sommes pas les seuls. La rébellion s’organise sur l’instagram des ados : exit l’apologie du beau.


« Ce n’est plus cool d’être fabriqué », déclare Claire, 15 ans, au journaliste du magazine The Atlantic. De plus en plus, la tendance est au naturel ; beaucoup d’adolescents s’attèlent même à enlaidir leurs photos. La preuve en est : Huji Cam, qui donne l’impression que les photos ont été prises avec un ancien appareil photo jetable, a été téléchargé plus de 16 millions de fois.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Joana Ceddia (@ewww_its_joana) le

La fameuse photo "flash dans le miroir et yeux rouges" serait-elle de retour ? Il semblerait que oui. Reese Blutstein, une influenceuse de 22 ans, a su se créer une jolie communauté de près de 240 000 abonnés en postant des photos banales et non filtrées

« Pour ma génération, les gens sont plus disposés à être ce qu'ils sont et à ne pas se créer une fausse identité. On se contente de montrer une personne réelle qui fait des choses cool (…) », Déclare la jeune Reese.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Reese Blutstein (@double3xposure) le

Cela signerait-il l'arrêt de mort des photos d'avocado toast ? Les riverains de la rue Crémieux vont-ils pouvoir se réapproprier leur quartier ? Matt Klein, stratège culturel du cabinet de conseil Sparks & Honey, répond : « cela ne veut pas dire que tout le monde va arrêter de publier des photos parfaites. Mais l'énergie est en train de changer». À la bonne heure, on va enfin pouvoir zoner sur Instagram sans déprimer !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Reese Blutstein (@double3xposure) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Reese Blutstein (@double3xposure) le

Fin des articles