Attention les oreilles, le Discopathe débarque au Faubourg du Courreau !

© GQ india

Marre d'écumer les brocantes aux quatre coins de l'Hérault pour choper LE vinylle rare, LA galette qui manque à ta collection ? Bouge pas, le Discopathe débarque à Montpellier pour remédier à ça ! En prime, tu pourras t'accouder au comptoir pour siroter une Guiness bien noire... Tranquille, peinard

Installé en plein coeur de la rue du Faubourg du Courreau, vous trouverez de tout dans la sélection de vinylles du Discopathe. A l'image du quartier, noteront les plus cyniques. Du vieux classic Rock, au jazz pointu en passant par du gros Hip-hop bien lourd ou de l'électro salle comme on l'aime, il y en a pour tous les goûts.

Boule à Multi-facettes

Mais, pour se différencier des autres disquaires montpelliérain, Simon (le patron des lieux) s'applique à  " travailler au maximum avec les labels".  Sans passer par la case distributeurs, "ce n'est pas facile mais ça marche un peu. Ça permet surtout d'avoir une sélection de disques super personnelle". On peut bien sur y trouver quelques classiques mais l'axe directeur est bien de mettre en avant une scène jeune, novatrice, et plus difficile à vendre car, inconnue. "Le défi se situe vraiment à ce niveau". 
Facile d'écouler un lot de disques de Black Sabbaths ou d'Iron Maiden. Une autre paire de manche pour vendre Dark Smoke, le premier album du groupe danois Athletic Progression (pour citer un des derniers coup de coeur de Simon). "Il faut presque forcer l'écoute ", admet Simon mais "en général ça marche".

La deuxième différence majeure est le fait d'avoir coupler le disquaire avec un bar à Bières/Vins de la région. Là aussi, l'équipe du Discopathe tente de travailler au maximum avec les producteurs de la région. La carte des produits n'est pas figée et d'une saison à l'autres de nouveaux produits seront proposés.

Enfin, pour les affiocionados du grain du Vinylle et les pointures de la musique, le Discopathe propose un studio de gravure. L'occasion de mettre sur polyvinyle, n'importe quel signal sonor.

l'équipe du Discopathe


La soupe commerciale reste à la porte

Dans les bacs du Discopathe, on trouve de tout. Mais toujours dans sa forme la plus personnelle. Ici, on résonne plus en termes de logique de production que de musiques. "Si ta musique est dans une démarche artistique, humaine, peu importe son résultat, elle a sa place ici", explique Simon. A l'inverse, il n'hésitera pas à mettre de coté les musiques dites « commerciales » ou les disques, qui n'ont, à son sens, pas grand intérêts à se retrouver chez un disquaire.

Le p'tit truc qui fait la diff', ce sont les platines a dispositions, la mixette pionneer, et les deux CDJ. Tout les amateurs de musique peuvent passer et se faire plaisir. L'autre bon délire, c'est la radio Pinata (radio web) qui prend le contrôle des lieux plusieurs fois par semaine, et propose des emissions éclectiques. Toute la prog est d'ailleurs accessible sur leur Insta/Facebook.  

https://www.facebook.com/pinataradio/


Ouvert du mardi au samedi.
De 11h jusqu'à 21h non stop.
Fermeture tardive les week ends en fonction de la programmation.
Ouverture exceptionnelle le dimanche prévue cet été, pour événement en journée.

Fin des articles